Nouveau

Ruines de Moni Agios Georgios Varsamitis

Ruines de Moni Agios Georgios Varsamitis


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Élédio

Eledio est un village situé dans les collines au-dessus de la vallée d'Ezousa, à seize kilomètres au nord-est de Paphos (Ktima) et immédiatement au nord-est du village d'Axylou dans la province de Paphos.

À l'origine, le village d'Eledio se trouvait à environ 2 km au sud, mais il a été déplacé à son emplacement actuel après les tremblements de terre de 1953, lorsque le village a subi de graves dommages.

La route principale traverse le centre d'Eledio

Eledio était un village mixte habité par des Chypriotes grecs et des Chypriotes turcs. Le gouvernement colonial britannique de Chypre a décidé de déplacer les villages d'Eledio et d'Axylos vers un autre endroit (proche l'un de l'autre) en construisant des maisons pour les résidents.

Le café du centre communautaire &

Le centre d'Eledio Village est le Coffee Shop qui se trouve en plein centre du village, où les habitants et les visiteurs s'arrêtent pour discuter et passer des heures autour d'une bonne bière fraîche ou d'un café grec.

Église Agia Erini

Dans le vieux village d'Eledio, il y avait jusqu'en 1821 le Saint Monastère de Sainte Irène. Lors des tremblements de terre de 1953, l'église Sainte-Irène a été gravement endommagée mais pas détruite. Cependant, en raison de l'indifférence des habitants, du gouvernement et de la métropole de Pafos, il s'est effondré après que personne n'a été fait pour le maintenir.

Aujourd'hui, le temple du monastère d'Agia Irene dans le vieux village d'Eledio est en ruines. Dans le nouveau village, ils ont construit un très beau petit temple, qui a de nouveau été dédié à Sainte Irène en remplacement de l'ancien temple.

Plus d'images du village d'Eledio

En quittant le village d'Eledio vers le sud en direction du village d'Axylou, vous passez devant le mini-marché du village

Bureau de poste du village d'Eledio

Centre de réparation de vêtements Eledio Village

Club environnemental Eledios Paphos

Plus d'images du village d'Eledio

Élément d'eau du village Eledio

Maison de Ville Eledio Village

À l'approche du village d'Eledio depuis le village d'Amargeti au nord, il y a un sanctuaire, un plan d'eau et un coin salon couvert sur le côté droit de la route.


Des églises

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur les ruines du XVIIIe siècle de l'église Agia Irini, situées dans la vallée d'Ezousa, juste à côté de la route principale E622 entre les villages d'Eledio et d'Amargeti dans le district de Paphos.

Église d'Agia Marina, village de Kalopanagiotis.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Agia Marina qui est située dans le village de Kalopanagiotis.

Chapelle d'Agia Marina, village de Tsada.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église d'Agia Marina qui est située près du village de Tsada.

Le Temple dédié à Agios Andronikos.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur le temple Agios Andronikos qui est situé dans la vallée de Marathasa sur le sentier naturel de Marathasa entre les deux ponts vénitiens de Treis Elies et Mylos.

Église Agios Charalambrous.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Agios Charalambrous qui est située dans la vallée de Stavros tis Psokas, à proximité du pont vénitien médiéval de Skarfos et des moulins à eau de Skarfos.

Agios Constantinou & Chapelle Eleni.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Agios Constantinou & Eleni qui est située à l'extrémité nord-est du village de Tsada dans le district de Paphos à Chypre.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Agios Georgios qui est située sur la route entre le village de Kannaviou et le village de Kritou Marottou.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Agios Georgios qui est située sur la route entre le village de Pachyammos et le village abandonné d'Alevga.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Agios Mamas qui est située dans la vallée de Dhiarizos près de la rivière et en face du village de Trachypedoula et entre les villages d'Agios Georgios et Kidasi.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Agios Raphael qui est située dans le village de Pachyammos sur la côte nord-ouest à 3 kilomètres au nord-est de Pomos.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Agios Zenonas qui est située dans le village d'Anadiou à 2 kilomètres au nord de Kritou Marottou et au sud de la forêt de Paphos.

Église de l'Archange Michel.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Archangelos Michael qui est située dans le village abandonné de Prastio dans la vallée de Dhiarizos près de la rivière entre les villages d'Agios Georgios et Kidasi.

Chapelle Ayia Barbara, Koili.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Ayia Barbara, située dans la vallée de Mavrokolympos sur la route entre le village de Kamares et les bains Adonis dans le district de Koili.

Ayios Andronikos & Chapelle St Athanasia.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Ayios Andronikos & St Athanasia, village de Kalopanagiotis.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Ayios Kononas située à environ 500 mètres au nord-ouest du village de Choulou au-dessus de la vallée d'Ezousa

Église près du village de Tala.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur le Biserica Sf. Église 40 de Mucenici près du village de Tala.

Église près du village de Kannaviou.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église près du village de Kannaviou.

Église près du village de Kourdaka.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église près du village abandonné de Kourdaka.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Panagia Eleousa située dans la vallée de Xeros Potamos, près du village abandonné de Choletria.

Église Panagia Katholiki.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Panagia Katholiki située à proximité du village de Kouklia.

Église Panagia Theotokos.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Panagia Theotokos située dans le village de Letymvou.

Chapelle Panagias Theoskepastis.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Panagias Theoskapastis située à proximité du village de Kalopanagiotis.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle du prophète Elios située dans le village de Nea Dimmata sur la côte nord-ouest.

Chapelle Saint George près du village d'Agia Marina.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église située dans la vallée de Xeros Potamos sur la route entre le village d'Agia Marina et la route principale E622 vers Paphos.

Chapelle Saint-Georges, Choulou.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Saint George située à environ 300 mètres de la route principale près du village de Choulou au-dessus de la vallée d'Ezousa

Chapelle Saint Georges, Eledio.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur la chapelle Saint-Georges située juste à côté de la route principale E622 entre les villages d'Eledio et d'Amargeti au-dessus de la vallée d'Ezousa.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Saint George du village de Pachyammos près de Pomos.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église dédiée à Saint Sozon près du village d'Asprogia.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église Saint Theodoros située dans le village de Choulou au-dessus de la vallée d'Ezousa

Église de la Vierge Marie, village de Kalopanagiotis.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir plus d'images et d'informations sur l'église de la Vierge Marie qui est située dans le village de Kalopanagiotis.


Του Σίντη - , Πάφος

της Κύπρου - Παναγία του Σίντη, Πενταλειά, Πάφος

τα χρόνια Ιερά Σίντη. πλευρά καταλαμβάνεται αρχιτεκτονικά Καθολικό κα .


Lieux à visiter

Nous reviendrons à Koutouloufari à la fin de cette semaine pour un séjour de deux semaines et prévoyons de louer une voiture pour quelques jours.

L'année dernière, nous avons visité Spinalonga, ce qui était incroyable, à tel point que nous y retournerons probablement cette année, mais je ne sais pas où aller.

J'ai lu ici sur le Plateau, cela vaut-il le détour?

Partout ailleurs, les gens recommandent-ils ? - plages, villages etc.

Merci beaucoup pour toute réponse

Si vous visitez Spinalonga, vous pouvez également inclure un détour sur le chemin du retour vers le charmant village de Kritsa. En descendant vers Spinalonga où vous tournez à gauche sur la route nationale pour Elounda/Plaka, vous tournez à droite et Kritsa est à seulement 10/15 minutes. Avant d'atteindre le village, tournez à droite sur une route sans issue de 4 km jusqu'au fantastique site antique de Lato. Il se trouve dans un endroit incroyable et est normalement calme, vous pouvez donc simplement vous promener dans les rues et les ruines. Kritsa lui-même est un charmant village et assurez-vous de lire l'histoire de la fille de Kritsa. On peut encore voir la maison où elle vivait autrefois avec son père qui était prêtre. Pour en savoir plus sur Kritsa, consultez https://kritsayvonne.com/ consultez également le grand roman d'Yvonne Payne sur le lien.

Pour quelques clichés de Kritsa et Lato https://flic.kr/s/aHskeXxzXo

Sur votre question sur le plateau, je dirais que oui, cela en vaut vraiment la peine et avec Spinalonga, je l'ai là-haut comme l'un des incontournables de la région.

Prenez la route qui traverse le village/la ville de Mohos (et explorez Mohos en montant ou en revenant), puis lorsque vous atteignez le plateau, tournez à droite et suivez la route circulaire. Vous arriverez au village de Psychro et juste à la périphérie, vous trouverez la grotte Dikteon avec un peu de marche depuis le parking. Continuez le tour de la route circulaire à travers de jolis villages (certains avec un léger détour) et au sommet du plateau il y a un petit éco-parc où vous pouvez voir l'artisanat local, etc. Vous pouvez quitter le plateau et vous diriger vers Neapolis mais nous préférons boucler la boucle et laisser le chemin par où nous sommes venus. Ensuite, en descendant, faites un détour par Krasi avec ses célèbres sources et son immense arbre qui prend 17 personnes se tenant la main pour l'entourer. Vous avez le monastère de Kardiotissa à Kera, puis, comme je l'ai dit plus tôt, arrêtez-vous à Mohos pour vous imprégner de l'atmosphère de la place tout en regardant le monde passer. Prenez également le temps d'explorer le dédale de rues étroites derrière la place dont vous savez qu'elles sont chargées d'histoire. Dirigez-vous ensuite vers l'autoroute et retournez à la base.

Quelles réponses fantastiques goanjock en particulier pour inclure les directions, merci beaucoup.

Je vais certainement essayer le Pateau et regarder Krista :-)

Vous êtes plus que bienvenus. Quelque part ailleurs pour un court voyage à environ 15 minutes en voiture de chez vous et juste de l'autre côté de Malia se trouve la belle plage de Potamos, puis juste au coin de la plage, vous avez le site archéologique de Malia Palace. Si vous vouliez voyager un peu plus loin que Malia Palace, continuez de rouler et vous arriverez à un carrefour en T après quelques centaines de mètres. Tournez à gauche vers la route nationale mais avant l'autoroute et la station-service, tournez à gauche en direction de Sissi/Milatos. Ensuite, prenez votre deuxième à gauche signée Sissi après quelques centaines de mètres, vous verrez un virage sur votre droite signé Milatos (tout droit vous mènera à Sissi où vous pourrez peut-être vous diriger vers la zone portuaire pour prendre un verre tout en regardant le monde passer). Prendre la jonction vers Milatos vous fera traverser le petit village de Pano Sissi et continuer jusqu'à ce que vous arriviez à une jonction / presque un carrefour. Tourner à gauche vous mènera au front de mer de Milatos mais continuez tout droit dans le village traditionnel de Pano Milatos. Suivez ensuite les panneaux (certains faits maison et pulvérisés sur des rochers) à travers le village et en haut de la colline jusqu'à la grotte de Milatos avec son histoire tragique. Assurez-vous simplement de prendre une torche ou d'avoir une application de torche sur votre téléphone.

A quelques kilomètres au-dessus de la grotte, vous avez Kounali où se trouve une charmante taverne familiale. Vous pouvez ensuite emprunter les routes secondaires (avoir une bonne carte ou demander votre chemin à la taverne) jusqu'au charmant village de Vrahassi (si vous vous perdez, vous pourriez vous retrouver à Neapolis où vous pouvez simplement rejoindre la route nationale et revenir à la base) qui possède également une maison crétoise traditionnelle que vous pouvez visiter et qui n'est qu'un charmant village de montagne. De là, descendez jusqu'à l'autoroute nationale qui se trouve à seulement 3 ou 4 km. Vous sortirez juste à côté du Moni Agios Georgios à Selinari (vous l'aurez déjà dépassé en descendant vers Spinalonga), puis vous retournerez à la base.

Quelques Vrahassi au début de cet album https://flic.kr/s/aHsjH94rif


Héraklion

Héraklion est l'une des quatre préfectures de Crète. Couvrant la partie centrale de l'île, elle est divisée en 7 provinces. Le milieu de la préfecture a des vallées et des plaines fertiles, les plus importantes étant les plaines de Messara. Héraklion est densément peuplée et les touristes peuvent visiter plusieurs villages à la fois.

La plupart des plages du Nord sont sablonneuses, bien protégées des vents, grâce aux baies et criques. Les côtes méridionales sont ouvertes, avec une seule baie, celle de Messara. En partie sablonneuses et en partie caillouteuses, les plages ont des eaux cristallines et un fond marin intéressant. Héraklion est un endroit riche. Outre les activités agricoles traditionnelles, le tourisme est également une principale source de revenus dans la région, attirant des visiteurs toute l'année, grâce à de belles plages, des sites archéologiques, des paysages étonnants, des gorges impressionnantes et de nombreux villages traditionnels.

Sans aucun doute, pendant les périodes minoenne et mycénienne, Knossos était la ville la plus importante, un centre économique et culturel. Des vestiges archéologiques des périodes archaïque, classique et hellénistique apparaissent périodiquement dans différentes zones. Le site d'Héraklion moderne a été colonisé depuis l'époque néolithique. Ce règlement a servi de port de Knossos à l'époque.

En 824 après JC, les Sarrasins s'emparèrent de cette colonie et la nommèrent El Khandak (= douves) en raison des fortes murailles protégeant la ville, entourées d'un profond fossé. L'Empire byzantin le libéra en 961 après JC. Après 1204 et la chute de Constantinople aux mains des croisés, la Crète fut donnée à Boniface de Monferrat, qui la vendit à Venise. Les Vénitiens ont régné ici jusqu'en 1699, lorsque la ville, maintenant nommée Candia, a commencé à prospérer. C'est devenu un centre culturel et éducatif, et de nombreux artistes et érudits sont venus ici après la chute de Constantinople en 1453.

En 1462, les Vénitiens fortifient la ville en construisant une immense muraille triangulaire, longue de 4 kilomètres et portant sept bastions. Un port a également été construit, ainsi que de nombreuses merveilles architecturales telles que des bâtiments, des fontaines, des places et des églises. C'était une période de prospérité pour la ville, et l'art et la littérature se développèrent considérablement.

Après 21 ans de siège, l'un des plus longs de l'histoire, la ville se rend aux Turcs en 1669. Ils changent le nom en Megalo Kastro (Grand Château) et ses fortifications détruites sont réparées. Comme l'occupation turque était fortement ressentie par les Crétois, des combats de guérilla et des mouvements révolutionnaires ont été organisés très souvent. Les Turcs réagissent fortement, conduisant parfois à des massacres (comme en 1828 et 1898). La ville tomba dans les ténèbres et l'esclavage.

En 1913, Héraklion, comme le reste de la Crète, fut annexée à la Grèce nouvellement formée, et sa taille grandit. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont occupé l'île et les Crétois ont participé à divers mouvements de résistance contre le fascisme. Pendant la bataille de Crète, les Allemands bombardèrent la ville, causant de gros dégâts. Après la guerre, la ville a été reconstruite et s'est développée rapidement au cours des dernières décennies.

Villes et villages à Héraklion

Ville d'Héraklion: Héraklion est la quatrième plus grande ville de Grèce et capitale de la préfecture du même nom, c'est le centre administratif, commercial, industriel et agricole de l'île. En raison du développement spectaculaire que la ville a connu après la Seconde Guerre mondiale, Héraklion est confrontée aux problèmes d'une ville moderne rapidement construite, tels que construction désordonnée, embouteillages, manque de places de parking, quartiers impersonnels, etc.

Malgré ses inconvénients, Héraklion a toujours une beauté qui lui est propre, et les sites archéologiques autour de la ville font définitivement amende honorable. Le vieux port de la ville est l'un des rares quartiers préservés, et la forteresse vénitienne ou Koules est très impressionnante. Il a été construit à l'entrée du vieux port vénitien, comme moyen de protection contre les incursions des pirates.

Chersonisos: Limenas Hersonisou est la station balnéaire la plus cosmopolite de la préfecture et peut-être de l'île. Il est situé à 27 km à l'est de la ville d'Héraklion et propose une large gamme d'hôtels pour tous les budgets, des chambres à louer ainsi que des campings. De nombreuses tavernes, restaurants, cafés et clubs se trouvent ici, ainsi que de petites criques pour la baignade. Le complexe dispose d'une longue plage de sable avec de nombreuses installations touristiques, qui peuvent être bondées en été. Le petit village d'Hersonisos à proximité semble indifférent à l'agitation du port, gardant sa simplicité et son authenticité.

Malia: Malia se trouve à 36 km d'Héraklion sur la côte nord de la Crète. Cette ville côtière accueille chaque été des milliers de visiteurs et dispose de tous les équipements touristiques nécessaires. La ville s'étend sur une grande surface et est divisée en partie ancienne et moderne. La vieille ville a des ruelles étroites et est l'attraction touristique de la ville. Les tavernes, les bars et les magasins abondent ici. La ville moderne se développe encore et la municipalité a fait beaucoup d'efforts pour préserver le caractère ancien et authentique de Malia. La ville est connue pour son site archéologique homonyme, avec l'un des palais minoens les plus importants. En dehors du palais, une nécropole très importante a été découverte près de la côte, au nord-est du palais.

Kasteli: Cette petite ville se trouve à 36 km au sud-est de la ville d'Héraklion sur des plaines fertiles, pleines d'oliviers et de vignes. C'est le centre commercial et agraire de la région, et un marché fermier a lieu tous les mercredis. Vous y trouverez des hébergements et des restaurants. À 4 km se trouvent les ruines de l'ancienne Lytos, une ville puissante à l'époque dorienne et rivale de Knossos.

Viannos: Ce village pittoresque est construit en amphithéâtre au pied sud de la montagne Dikti. Il est situé à 65 km au sud-est de la ville d'Héraklion. Le village a conservé ses caractéristiques traditionnelles, telles que les vieilles maisons, les ruelles en montée et les fontaines en pierre, à l'ombre des platanes centenaires. Certaines chambres sont disponibles à la location, et vous trouverez une excellente cuisine et une abondante « tsikoudia », la boisson alcoolisée locale, dans les tavernes et les cafés.

Stalida: Stalida est une station touristique populaire et bondée située à 3 km à l'ouest de Malia et à 33 km à l'est de la ville d'Héraklion. On y trouve des logements de toutes sortes ainsi que des tavernes, des restaurants et des bars. L'attraction principale de cette station balnéaire est la diversité des plages, à une courte distance du village.

Agia Pélagia: Le village d'Agia Pelagia est situé à 24 km du chef-lieu de la préfecture. La colonie est une autre station touristique bien connue avec de merveilleuses plages de sable et de petites criques bien protégées. Grâce à ses larges équipements touristiques, le village reçoit un grand nombre de visiteurs. Les logements sont nombreux et pour tous les budgets, aussi bien dans le village que dans les stations touristiques voisines de Mononaftis, Lygaria, Made et Paleokastro. A 15 km vers le sud, se trouve le monastère de Savathianon, tandis qu'à 5 km d'Agia Pelagia se trouve le village d'Ahlada. Le règlement a une vue magnifique sur la mer et l'église jumelle est dédiée à Saint-Jean-Baptiste et Saint-Trifonas l'église a un magnifique écran d'icônes sculptées sur bois.

Amoudara: Cette plage est située dans le golfe d'Héraklion, à 5 km à l'ouest de la capitale, sur la côte nord de la préfecture. C'est une plage très bien organisée, offrant un large éventail d'hébergements, de tavernes, de restaurants et de cafés. Amoudara a du sable doré doux et des eaux cristallines et a reçu le drapeau bleu de l'UE. L'accès depuis Héraklion est très facile, avec des lignes de bus fréquentes, ainsi que des taxis, des voitures de location et des motos.

Linoperamata: Cette plage est en face de la station touristique du même nom et elle est bien organisée.

Fodele: Cette plage est située à 3 km du village pittoresque du même nom, à 23 km à l'ouest d'Héraklion. C'est une plage de sable souvent affectée par la « meltemia » (vents du nord en été). Fodele est une plage organisée avec un accès facile depuis la capitale, car les bus publics circulent régulièrement.

Lygarie: Cette plage est située à 2 km à l'est de la station touristique d'Agia Pelagia et à 17 km d'Héraklion. La plage est sablonneuse, longue et organisée. Il est également bien protégé des vents car il se trouve dans une petite crique.

Karteros: Cette plage est située à 8 km d'Héraklion près de la plage d'Amnisos. Il dispose d'un sable fin et doré et d'installations touristiques. Il a également reçu le drapeau bleu de l'UE pour la propreté de ses eaux.

Munitions Kokkini (=Sable Rouge) : Cette plage est l'une des plus belles de la préfecture d'Héraklion. Il est situé dans une zone d'une beauté unique dans la baie de Messara, à 69 km de la ville d'Héraklion. La plage est de sable avec des eaux turquoises et des installations touristiques.

Agiofarago: La plage d'Agiofarago (=la gorge des saints) se trouve à la sortie de l'impressionnante gorge homonyme, sur la côte sud de la Crète. Au sud-est du village de Kali Limenes, à plus de 80 km d'Héraklion, cette plage de galets est bien protégée des vents. Sa beauté sauvage n'est pas touchée par le tourisme, le nudisme est toléré.

Kali Limenes: Cette plage est située à environ 80 km d'Héraklion en face du village du même nom. Il est caillouteux, bien protégé des vents et il est entouré d'un paysage étonnant. La plage n'est pas aménagée et l'accès depuis la capitale est possible en voiture et en moto.

Stalida: Cette plage se trouve en face de la station balnéaire du même nom. Elle est sablonneuse et possède des eaux peu profondes et de nombreuses installations touristiques. La plage est ouverte au nord et donc affectée par les vents du nord. L'accès depuis la capitale est possible en bus public, taxi, voiture et moto. Les plages de la région sont magnifiques, certaines sablonneuses et propices à la baignade et d'autres rocheuses, idéales pour la plongée en apnée.

Tobrouk: La plage porte le nom de la taverne qui opère ici et se trouve dans la baie d'Héraklion. Tobrouk est une plage de sable, bien organisée et située à 10 km de la ville d'Héraklion. Sa proximité avec la capitale a fait de cette plage l'une des plus populaires et est donc bondée en été.

Les meilleures choses à faire à Héraklion

1. Phaistos: Phaistos était l'un des centres les plus importants de la civilisation minoenne et la ville la plus riche et la plus puissante du sud de la Crète. Elle était habitée depuis la période néolithique, jusqu'à la fondation des palais minoens au XVe siècle av. La ville couvrait une vaste zone autour du centre palatial. Après la destruction du palais au XVe siècle, la ville a continué à être habitée aux périodes mycénienne et géométrique, jusqu'au VIIIe siècle av. Plus tard, le temple de Rhéa a été construit au sud de l'ancien palais. A l'époque hellénistique, les maisons prospères de la ville de l'époque peuvent être vues dans la cour ouest du palais. Au milieu du IIe siècle av. J.-C., elle fut détruite et capturée par la ville voisine de Gortyne.

Des traces d'habitation datant de la période vénitienne sont dispersées. Selon la mythologie, Phaistos était le siège du roi Radamanthis, frère du roi Minos. C'était aussi le lieu de naissance d'Épiménide, l'un des sept sages du monde antique. Aujourd'hui, les visiteurs de Phaistos peuvent voir l'Ancien et le Nouveau Palais. Le Vieux Palais a été construit au début du IIe millénaire, connu sous le nom de Période Protopalatiale (1900-1700 av. J.-C.). Il a été gravement endommagé par des tremblements de terre et reconstruit à deux reprises, ainsi trois phases distinctes sont visibles. Lorsque l'ancien palais a été complètement détruit, un nouveau palais a été construit à partir de zéro. Dans la cour centrale à péristyle se trouvent les quartiers royaux, les celliers, un bassin lutral et des ateliers. Le propylon monumental et les grands escaliers facilitaient l'accès aux nombreuses terrasses. Au sud-est et au nord-ouest du palais, des sections de la ville ont été découvertes sur les sites Chalara et Agia Photeini. De plus, à l'ouest du palais, se trouve l'église vénitienne de Saint-Georges de Phalandre. Phaistos est situé à 62 km au sud d'Héraklion et des bus réguliers relient les deux zones.

2. Agia Triada: Agia Triada est située à quelques kilomètres de Phaistos sur le versant ouest d'une colline de 30 à 40 mètres. Les vestiges d'un habitat et des tombes prouvent que le site a été habité dès le IIIe millénaire av. Elle est restée habitée tout au long de la période minoenne moyenne, mais on ignore encore l'importance de la ville à cette époque. Il est probable que la zone habitée était aussi vaste qu'elle l'était plus tard, bien qu'il n'y ait aucune preuve de bâtiments grandioses à l'échelle du soi-disant petit palais ou villa royale qui a été construit à l'époque néopalatienne. La villa a été construite en 1600 avant JC et a été détruite au 15ème siècle avant JC. Un imposant mégaron de type mycénienne a été érigé sur ses ruines (XIVe-XIe siècles av. A l'époque géométrique, le site était un lieu de culte, tandis qu'à l'époque hellénistique, un petit sanctuaire a été fondé, dédié à Zeus Velchanos. L'église à nef unique de Saint-Georges a été construite à l'époque de l'occupation vénitienne.

Les monuments les plus importants du site aujourd'hui sont la Villa Royale, qui se compose de deux ailes et présente toutes les caractéristiques typiques de l'architecture palatiale le règlement et "Agora", au nord-est de la villa, appartenant à la période mycénienne et, le cimetière d'Agia Triada , qui comprend deux tombes à dôme du Minoen ancien (3000-2300 av. J.-C.) avec des salles funéraires et des tombes à chambre de la période minoenne tardive (XIVe siècle av. A voir également le Megaron de type mycénienne, construit sur les celliers de la Villa Royale, ainsi que l'église Saint-Georges.

3. Malia: Le Palais de Malia est situé sur la côte nord de la Crète, à l'est d'Héraklion. Avec 7 500 m², c'est le troisième plus grand des palais minoens. Il a été nommé d'après la ville voisine de Malia. La présence humaine dans la région remonte à la période néolithique (6000-3000 avant JC) et est attestée par des tessons de poterie jusqu'à la fin de la préhistoire, la région avait été habitée. Des maisons d'une colonie prépalatiale (2500-2000 avant JC) ont été trouvées sous le palais, tandis que des tombes de la même période sont situées près de la mer. Le premier palais a été construit vers 2000-1900 av. La colonie existante, dont certaines parties sont encore préservées, a ensuite été convertie en un centre-ville somptueux. Il a été détruit vers 1700 avant JC et a été reconstruit en 1650 avant JC. La destruction du nouveau palais a eu lieu en 1450 avant JC, ainsi que la destruction des autres centres palatiaux minoens.

Aujourd'hui, les visiteurs de Malia peuvent voir les ruines de la période du Nouveau Palais. Seule une partie du premier palais est conservée, au nord-ouest de l'édifice. L'accès au palais se fait par la cour pavée ouest, qui est traversée par des allées légèrement surélevées, les "voies processionnelles". Chaque côté du complexe avait une entrée, mais les principales se trouvaient dans les ailes nord et sud.

Le palais est organisé autour de la cour centrale, qui avait des portiques sur les côtés nord et est, et un autel au centre. La partie la plus grande et la plus importante du palais est l'aile ouest de deux étages avec des appartements cultuels et officiels, et de nombreux magazines. Impressionnant est la Loggia, un hall surélevé ouvrant sur la cour, et les pièces à l'ouest, toutes liées à la pratique du culte, la crypte à piliers avec une antichambre, également à caractère religieux, et entre elles, le grand escalier menant à l'étage supérieur. Une autre large volée de marches, éventuellement utilisée comme espace théâtral, est située au sud-ouest de la cour centrale. De plus, l'aile est est presque entièrement remplie de magasins de liquides, avec des plates-formes basses sur lesquelles étaient placés des pithoi, ainsi qu'un système de canaux et de réceptacles pour recueillir les liquides. Aussi, derrière l'arcade nord de la cour centrale se trouve la « salle hypostyle » et son antichambre. Au-dessus de ces pièces, à l'étage supérieur, se trouvait une salle de banquet d'apparat. A l'ouest, un couloir pavé de pierres relie la cour centrale à la cour nord, entourée d'ateliers et de magasins, et à la cour nord-ouest ou « cour du donjon ». Plus à l'ouest, se trouvent les salles officielles du palais. Le palais est entouré des maisons de l'une des villes minoennes les plus importantes. Le secteur et les maisons les plus importants de la ville sont le secteur Z, les maisons E, Da et Db.

4. Musée archéologique d'Héraklion: Des milliers de visiteurs se promènent consciencieusement dans Knossos, mais manquent l'incroyable musée à quelques kilomètres. Nous vous suggérons de visiter le musée avant le site archéologique. C'est l'un des musées les plus importants de Grèce. Dans ses 20 salles, il y a des expositions qui ont été fouillées uniquement en Crète et sont liées à son passé prestigieux, du néolithique à l'époque romaine, en passant par l'importante et prospère période minoenne. Les visiteurs peuvent admirer des sculptures, des figurines en argile, de superbes bijoux et des fresques étonnantes, ainsi que des vestiges des différents palais minoens de Crète.

5. Matala: Le village de Matala est le plus ancien village de Crète et il est situé à environ 70 km au sud d'Héraklion. C'était l'ancien port de Phaistos et Gortys et une ancienne communauté de pêcheurs. Les vestiges de la ville antique sont encore immergés dans la mer. Aujourd'hui, ce petit village balnéaire possède une jolie plage de sable qui attire beaucoup de touristes en été.

La plage est célèbre pour ses grottes artificielles creusées dans les rochers situés au nord de la côte. Certaines de ces grottes peuvent avoir été utilisées comme habitations préhistoriques, tandis qu'au cours des Ier et IIe siècles, elles ont été utilisées comme tombes. Les tombes ici remontent à l'époque grecque, romaine et paléochrétienne. Les années 1960 et le début des années 1970 ont vu une augmentation du nombre d'étrangers qui ont visité les grottes. Surtout dans les années 70, les grottes sont devenues le foyer d'une communauté hippie internationale. De grands musiciens comme Cat Stevens et Joni Mitchell ont vécu ici, inspirés par la beauté époustouflante de la région. Au sud des grottes, il y a une énorme formation rocheuse connue sous le nom de rocher de "Theosyni" offrant une vue magique sur la baie. De plus, les rochers forment une grotte sous-marine appelée « Kouropi » qui abrite des pigeons sauvages et des phoques méditerranéens. Aujourd'hui, la zone de la grotte est un site archéologique et peut être visitée pour une somme modique.

Air – Domestic: The airport of Heraklion named Nikos Kazantzakis has several flights daily to Athens and few weekly to Thessaloniki, Rhodes and Santorini.

Air – International: Heraklion is also connected to numerous international destinations, especially during summertime.

Ferry: Many companies operate ferry services between Heraklion and Piraeus (10 hours). Also, there are services to Thessaloniki (23 hours) via Santorini (3 ¾ hours) and Mykonos (9 hours). These routes may also stop at Paros (7 ½ hours), Tinos (10 ¼ hours), Naxos (7 hours), Syros (10 hours) and Skiathos (17 ¾ hours).

Getting Around in Heraklion

To/From the Airport: Buses go to and from the airport every 15 minutes between 6am and 1am. Their starting point is near the Astoria Hotel on Plateia Eleftherias.

Bus: There are two buses per hour to Rethinmo (1 ½ hours) and Chania (3 hours). Moreover, there is a bus service every 10 minutes to Knossos.

The climate of Crete is the mildest of Greece and maybe of Europe. It is a temperate Mediterranean climate with hot and dry summers, moderated by northern winds, and mild, rainy winters in the plains. In the mountains of Crete, winters are quite harsh and it snows in the period from January to the end of February. Autumn is the mildest season in Crete, because the temperatures are often higher than in spring and lower than in summer.

Because the island is very mountainous, weather changes can be sudden, and the mountains, as a barrier, create different weather conditions in northern and southern Crete.


Aghios Ioannis Peninsula

The wild and untapped Agios Ioannis peninsula. The triangular peninsula north of Neapoli and Aghios Nikolaos, east of Milatos and northwest from Elounda is surprisingly wild and not very crowded.

The triangular peninsula of Aghios Ioannis – north of Aghios Nikolaos and inland from Elounda – is surprisingly wild and not very crowded. Narrow streets are leading along secluded agricultural hamlets and small villages.

The section of the main national road from Heraklion, which runs from Malia via Neapoli to Aghios Nikolaos, marks the southern boundary of the peninsula of Aghios Ioannis.

If one follows the national main road, one first reach the gorge of Sellinari, where the travelers traditionally stop and pray to Saint George for a safe passage. This impressive road, which has been built across many obstacles, leads past the administrative capital of Neapoli and then reaches Aghios Nikolaos, where spectacularly the Gulf of Mirabello in front will be visible.

From Neapoli directly to Elounda: If one is not in a hurry, one can also use the small streets that lead over the Aghions Ioannis peninsula. They offer a great alternative to the usual routes to Elounda or to the Lasithi Plateau and are even shorter.

At Neapoli leave the highway and follow the signs to the ‘Amazonas Park’, but then turn down right to the archaeological site of Driros (but do not turn right at the next, shortly following diversion, instead follow to the left) towards Kastelli.
Alternatively one could go directly through Neapoli to the next small village Nikithianos, where one turn left and drives through an underpass of the highway across serpentine to Kastelli. From there continue to Elounda, which is signed.

Although there is not much to see next to the magnificent landscape – except for wonderful views of the Gulf of Mirabello and welcoming tavernas and coffees in the larger villages.

Coming from the west of Malia one start at Milatos with a long and steep ascent to peninsular of Aghios Ioannis.

From Elounda the steep, narrow road winds over Pano Elounda and Pines (picture right) towards Fourni and Kastelli and meets the highway at Neapoli.

Plaka, about 3 miles (5 km) north of Elounda, lies directly opposite the Fortress of Spinalonga and was once the main supply point on the mainland for the leprosy colony.
Boats still carry the short trip today, but they are now transporting tourists.

The previously more or less dilapidated place has become quite chique since the establishment of the not yet to be overlooked luxury hotel. Many new houses and villas have been built, mostly inhabited by foreign owners.

Plaka is still an attractive, quiet place with a few excellent and well-known tavernas in front of the crystal clear sea.
The beach, however, consists of large, little comfortable pebbles and also a strong east wind can blow through the mouth of the bay between the mainland and the Spinalonga peninsula.

Beyond Plaka begins the other, wild and untapped world of the Aghios Ioannis peninsula. The road winds along the coast to Vrouhas.

Here and in the surroundings there are still many of the old, traditional stone windmills, which are mostly decayed.
Its successors are located in the large, new wind farm in the north-east of the peninsula, from where one have a wonderful view over the sea and the Gulf of Mirabello.

À la wind park one drives shortly before Vrouhas on a mostly better dirt road to the right (the wind park is signposted) and one can drive until the north-eastern tip of the Aghios Ioannis peninsula to a small, white chapel near the cliffs above the sea.
There are also some kind of dirt road from Plaka (turn right behind the pebbles beach), which winds up along the coast to the wind farm. This route is also suitable for hikes or tours with mountain bike or quad bikes.


VIRGIN MARY

The monastery of Evangelistria (Virgin Mary) is located on the mountainside of Palouki - at a place with great views, and its fortress-like appearance is associated with pirate raids.

It was built in 1712 on the ruins of an old Byzantine monastery of 1676 by Hadji-Stefanis Daponte (father of Kaisarios Daponte), and it belongs to the Xiropotamos monastery of Mount Athos.

Today there are only two nuns left at the monastery. You can visit the monastery daily 08.00-13.00 and 17.00-19.00. We should mention here that this schedule applies broadly to other inhabited monasteries on Skopelos.

In the large inner courtyard you will find a roofed fountain refers to Daponte as the founder of the monastery, and a small exhibition with various objects and images.

There are old icons of the 14th century in the monastery, and its temple is covered with leaves of gold (made in a workshop in Constantinople), and it is decorated with depictions of plants and animals and scenes from the Old and New Testaments.

It was renovated in 1712 by Stefanos Daponte

THE MONASTERY CELEBRATES
ON JUNE 24

The monastery belongs to I.M. Xiropotamos of Mount Athos. In the past, according to Kaisarios Daponte, it was related to the Patriarchate of Constantinople.

The foundation and the rising of the monastery is directly linked, as mentioned, to the great Daponte family. Apart from the testimonies of the scholar monk from Skopelos, no other written source is preserved to inform us about the creation and renovation of the monastery.

So, according to the Kaisarios Daponte, in a monastery code written by himself, there used to be a smalle monastery in the same place owned by the Daponte family, and namely by his father, Hadji - Stefanis, Ioannis Grammatikos.

At his own expense, Hadji Stefanis renovated the old monastery in 1712 and gave it is current form. The renovation at that time cost &ldquo5 pougia&rdquo ie 5 x 500 = 2,500 piasters (grossia).

The reason for the renovation was a miracle of Our Lady, by which Hadji-Stefanis was saved when notables of the island enviously gave him over to the Agas of the islands to be killed.

We know nothing about the cause of the envy. However, at the time Hadji - Stefanis held the post of English Console, as did his sone Kaisarios later.

The founder and renovator of the monastery became interested in the education of Skopelos people, and thus saw for the establishment of a school at the monastery where Saint Ierotheos Iviritis also taught.

The monastery belongs to the Holy Monastery of Xeropotamos on Mount Athos. Previously, and according to Kaisarios Daponte it was stavropegic and dependent under the Constantinople Patriarchate.


&ldquoAnd it is stavropegic with a wonderful icon of our Lady full of miracles&rdquo.

This picture bears the title The PAMMAKARISTOS and according to tradition it was transferred to Skopelos by two monks who came from Constantinople under Nikiforos Fokas (963-969).

There is also another icon of the Virgin Mary in a position of reverence and respect. It bears an inscription 1866, but is probably earlier.

The Patriarchal sigillium of 1804 is kept and stored in the monastery in two leaden seals of the monastery.

As for artifacts and assets of the monastery, we learn from 2 ledgers (directories) of 1829 and 1841 respectively.

When Kaisarios wrote the verse poem ANTHI NOITA in the Xiropotamos monastery in 1786, the bishop of Evaggelistria was a former bishop of Patras, perhaps Gerasimos from Skopelos, who was bishop of Patras in 1768.

The bishops of the monastery were Meletios, formerly of Zitounio, and Serafeim, formerly of Thavmakos.

The islanders witnessed an intense presence of monk Prokopios, with his ascetic life, his gentleness and humble existence.

At the monastery there is a chapel dedicated to the patron saint of the Seas, Agios Nikolaos.

The longing of Kaissaras Daponte to return to his father&rsquos monastery was great, so he writes &ldquoWhen I returned home after so many years and events and toils, I went straight to the monastery and didn&rsquot even pass through the town&rdquo.

&ldquoInside waters, outside waters, with a cistern with plane trees worthy of tycoons&rdquo.

On the road for the monastery you can quench your thirst with spring water at Metochi. Bellow the Monastery on the way for it you will meet the beautiful church of Agios Georgios.


Agios Georgios - Lania

Chapels in Cyprus - Agios Georgios, Lania, Limassol

Lania, the beautiful, hilly village of Limassol, has a religious history that began 3500 years ago. From the day that God Dionysos “lived” in the mountain of Valana, until today, the residents of Lania built many Churches and chapels.

One of them is dedicated to Agios Georgios. It is buil.


Patmos: a glimpse of the Dodecanese

The mighty ramparts of St. John’s monastery

Greece is an outstanding array of more than three thousands islands, there are six major archipelagos: the Ionian Islands, the Argo-Saronic Islands, the Sporades, the North-East Aegean Islands, the Cyclades and the Dodecanese. Having travelled throughout most of them I consider the latter two as the most appealing thanks to the harmony between landscape and architecture and to the translucence of light.

Six in a row: Platys Yialos Lipsi

Platyis Yialos, Lipsi

Patmos is the northernmost island in the Dodecanese and I consider it the most beautiful island of the whole Greece that’s not to say that other visually striking islands like Folegandros, Milos, Symi, Kythira, Sifnos etc, are less interesting. Patmos probably has all or most of the features that one expects to find in a Greek island: a terrific hora, with the crowning glory of St.John the Theologian’s monastery on top and some really outstanding 17th century houses surrounding it. Continuos attacks from pirates necessitated powerful fortified ramparts, so the monastery looks from the outside like a mighty castle.

The fantastic architecture of the beautiful alleys in Hora

You could visit the monastery not only for the superb 360 degrees view of the Aegean (on clear days you can view Ikaria and the Fourni, Samos and the Turkish coast as well as Leros, Amorgos and Astypalea) but also for some superb paintings, notably masterpieces by one of the Renaissance masters, El Greco. On the road to hora you’ll find the Holy Monastery of the Apocalypse, built around the grotto where St.John heard the voice of God, it is a place of pilgrimage for both Orthodox and Catholic Christians.

The festival of religious music

A view of the island from the monastery of Apocalypse

The spiritual tone is confirmed by the annual Festival of religious Music held during the first week of September in an hillside amphitheatre and featuring performers from the entire Balkans, Turkey and Russia. For people who have no spiritual inclinations, there are amazing and indented bays with crystal clear waters, plus some major satellite islands like Lipsi, Arki, Marathi and Agathonissi, provided only with basic or primitive facilities, but displaying superb beaches and lagoons.

The beach of Psili Ammos

The weird volcanic outcrop called Kalikatsou

As it is not easy to get there, this island lacks the crowd of its sister islands Mikonos, Ios or Santorini. No drunken rowdies, no beach bar open till the small hours. Actually, to reach the island you’ve to rely on the slow ferries coming from Piraeus, but it will take 8 to 9 hours to set foot on it finally. A shorter but unreliable alternative is to take a 42-seater ATR from Athens to neighbouring Leros, but sometimes the plane is diverted to other airports due to strong winds and so you must take the ferry from Leros to Patmos anyway and it will take more or less the same time.

The fortified interior of St. John’s monastery

A view of Skala from the windmill in Hora

Notwithstanding the island has attracted a rich crowd of artists and posh clientele, among them the late Britons: painter Millington-Drake and travel writer Bruce Chatwin, the Aga Khan family as well as some European royal families, lending Patmos a genuinely cosmopolitan feel which is probably unique in the Dodecanese.Patmos: a glimpse of the Dodecanese


Voir la vidéo: Amorgos Agios Georgios Valsamitis september 2014 (Juin 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos