Nouveau

Les femmes de la France du XVIIe siècle étaient-elles aussi cloîtrées qu'on le suggère ici ?

Les femmes de la France du XVIIe siècle étaient-elles aussi cloîtrées qu'on le suggère ici ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je lis des livres de/sur Sr Helen Prejean, et dans l'un, je suis tombé sur l'affirmation suivante concernant la fondation de sa communauté religieuse, Les Sœurs de St Joseph, en France, vers 1650 :

Les premiers membres de l'ordre s'habillaient comme des veuves car leur mission initiale était de s'occuper des enfants sans abri, et les veuves étaient les seules femmes qui pouvaient se déplacer dans les rues sans être accompagnées.

Sœur Helen Le cheminement spirituel de Sœur Helen Prejean CAROL LEE FLINDERS, Ph. D 2012

Les Françaises étaient-elles aussi contraintes socialement que cela le suggère ? Je peux comprendre que les femmes célibataires aient besoin d'un chaperon/e, mais les matrones respectables ne pourraient-elles pas se déplacer librement, faire des achats, visiter, aller à l'église, etc. ?


Brève méta : je pense que ma semi-réponse/commentaire sur George Sand a peut-être supprimé l'initiative des autres de répondre avec des réponses appropriées. Je vais donc poster ceci comme réponse, même si je pense que ce n'est pas une bonne idée d'essayer d'annuler mon déraillement non intentionnel. Cela incitera peut-être quelqu'un à faire mieux que moi.

Je viens d'écouter un épisode de "In Our Time" sur George Sand qui, deux siècles après votre question, a découvert qu'elle devait s'habiller en homme à la fois pour aller à l'opéra seule et pour se mêler suffisamment à la société pour gagner du matériel en tant qu'écrivain. Pour Sand en particulier, il y a d'autres facteurs en jeu : elle a grandi sur le domaine de sa grand-mère - en pantalon d'équitation et il semblerait certainement qu'elle aimait plier les normes de genre.

Si l'on peut se fier à l'exemple de George Sand, il semble tout à fait possible que deux siècles plus tôt, des membres de l'ordre aient été incités à prendre de telles mesures.


Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos