Nouveau

Bataille de Port Gibson, 1er mai 1863

Bataille de Port Gibson, 1er mai 1863


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Bataille de Port Gibson, 1er mai 1863

La première bataille au cours de la campagne réussie du général américain Grant contre le bastion confédéré de Vicksburg sur le Mississippi (guerre civile américaine). Le 16 avril, une petite force navale avait dépassé les canons du Vicksburg, suivie le 22 avril par des barges et des transports. Bien que six des douze barges aient été coulées par les canons confédérés, cela donnait à Grant suffisamment de navires pour transporter une grande partie de son armée de la rive ouest du Mississippi à la rive est au sud de Vicksburg, d'où la ville pouvait être attaquée.

Le 30 avril, le premier des hommes de Grant, du corps de McClernand, traversa la rivière en ferry jusqu'à Bruinsburg. Bien que ce soit ce pour quoi Grant travaillait depuis le mois de décembre précédent, c'était aussi le moment le plus dangereux de la campagne. Le général Pemberton, le commandant confédéré à Vicksburg, était temporairement plus nombreux que Grant, et s'il lançait une attaque maintenant avec tous les hommes disponibles, Grant aurait de sérieux problèmes. Pemberton aurait pu lever 30 000 hommes contre les 23 000 que Grant avait réussi à faire traverser la rivière. Au lieu de cela, Pemberton est resté à Vicksburg, déterminé à ne pas risquer de perdre la ville lors d'un raid soudain.

Cela signifiait que la seule force confédérée près de Grant était l'un des 6 000 hommes à Port Gibson, à dix milles à l'intérieur des terres du Mississippi. Cette force était la garnison de Grand Gulf, où Grant avait initialement voulu débarquer, qui s'était déplacée vers le sud pour s'opposer au débarquement de Grant. Au lieu de cela, il s'est retrouvé attaqué.

Malgré leur infériorité numérique, les défenseurs confédérés de Port Gibson avaient l'avantage du terrain. En venant du sud, Grant a dû envoyer des troupes le long de deux routes différentes dans la ville, chacune longeant une crête et séparées par un profond ravin. Ces crêtes devaient jouer un rôle majeur dans le siège ultérieur de Vicksburg. Ils permettent pour le moment aux confédérés de repousser la gauche de l'Union, avec de lourdes pertes.

Les chiffres supérieurs de Grant l'emportaient maintenant. Il a pu ordonner à une brigade complète de traverser un autre ravin jusqu'à une troisième crête, menaçant ainsi de déborder les défenseurs confédérés. Cette manœuvre de flanquement a dû distraire les confédérés, car une autre attaque frontale de l'aile gauche de l'Union est maintenant couronnée de succès. La force confédérée recula maintenant vers Grand Gulf. Cette nuit-là, les hommes de Grant campèrent à trois kilomètres au nord de Port Gibson.

Les pertes fédérales ont été étonnamment lourdes, à 131 tués, 719 blessés et 25 disparus. Seule Champion's Hill, la plus grande bataille de la campagne, a vu plus de pertes de l'Union. Les confédérés ont perdu leur meilleure chance de combattre Grant avec l'avantage du nombre. La garnison de Grand Gulf se replie sur Vicksburg, pour éviter d'être coupée. Grant était maintenant libre de tourner son attention vers l'est, vers les forces rassemblées pour renforcer Vicksburg. Il devait les vaincre lors de la campagne de Big Black River.


Cette carte illustre les premières batailles de la campagne de l'Union contre Vicksburg, Mississippi, en mai 1863. On notera la bataille de Port Gibson, le 1er mai 1863, la bataille de Raymond, le 12 mai 1863, la bataille de Jackson, le 14 mai, 1863, la bataille de Champion Hill, le 16 mai 1863, et la bataille de Big Black River Bridge, le 17 mai 1863. Voir le document source original : WHI 90836

Lieu : Port Gibson, Mississippi (Google Map)

Autre(s) nom(s) : Thompson's Hill

Campagne : Opérations de Grant contre Vicksburg (mars-juillet 1863)

Sommaire

Port Gibson était la bataille d'ouverture d'une campagne de l'Union réussie de deux mois pour capturer Vicksburg, Mississippi, et prendre le contrôle du fleuve Mississippi.

En 1863, les forces de l'Union contrôlaient presque toute la longueur du fleuve Mississippi. Vicksburg, Mississippi, était l'une des deux seules places restantes aux mains des Confédérés. Tant qu'ils le tenaient, les forces de l'Union ne pouvaient pas envoyer d'hommes ou de fournitures plus au sud.

Fin avril 1863, les troupes de l'Union sur la rive ouest avancèrent vers Vicksburg. Parce que la ville était perchée au sommet d'une falaise fortement fortifiée, ils ont décidé de traverser le Mississippi en aval et de faire le tour par l'arrière.

Dans la nuit du 1er mai 1863, 23 000 soldats de l'Union débarquent à quelques kilomètres au sud de Vicksburg à Port Gibson, Mississippi. Les unités confédérées, en infériorité numérique de plus de 3 contre 1, ont fait une défense féroce mais vaine de la ville tout au long de la journée. À la tombée de la nuit, ils ont été contraints de céder et la victoire de l'Union a établi un point d'appui pour attaquer Vicksburg.

Le rôle du Wisconsin

Les 11e, 23e et 29e régiments d'infanterie du Wisconsin et les 1e et 6e batteries d'artillerie légère du Wisconsin participèrent à l'assaut de Port Gibson.

Le 11th Wisconsin Infantry a été parmi les premières unités à attaquer et est resté en tête tout au long de la bataille. Le 23e d'infanterie du Wisconsin a été tenu en réserve pendant la matinée, mais dans l'après-midi, il a capturé 20 prisonniers. Ce fut la première bataille pour le 29e d'infanterie du Wisconsin, qui combattit pendant plus d'une heure contre les confédérés. Il a perdu 21 hommes. Onze ont été tués sur le terrain et 10 sont morts de blessures. La 1ère artillerie légère détruit une batterie confédérée, mais les 6e et 12e batteries ne prennent aucune part importante à la bataille.

Liens pour en savoir plus
Lisez à propos des expériences des troupes du Wisconsin
Afficher les documents originaux

[Source : Report on the Nation's Civil War Battlefields (Washington, 1993) Estabrook, C. Records and Sketches of Military Organizations (Madison, 1914) Love, W. Wisconsin in the War of the Rebellion (Madison, 1866)]


Bataille de Port Gibson, Mississippi, 1er mai.

La ligne a été maintenue jusqu'à 17 h 30 environ, lorsque les deux escadres ont été chassées de leurs positions et se sont repliées sur le Bayou Pierre, la première et la quatrième infanterie du Missouri (consolidées) de la brigade de Cockrell arrivant à temps pour aider à couvrir la retraite. Victimes : Union tué 131, blessé 719, 25 disparus, total 875, un officier tué. Confédéré tué 56, blessé 328, disparu 341, total 725, Brig.Gen. E. D. Tracy et trois autres officiers tués.

Érigé par le département de la guerre des États-Unis.

Les sujets. Ce marqueur historique est répertorié dans cette liste de sujets : Guerre, US Civil.

Emplacement. 32° 21,096′ N, 90° 51,136′ W. Marker se trouve dans le parc militaire national de Vicksburg, Mississippi, dans le comté de Warren. Marker se trouve à l'intersection de Pemberton Circle et de Confederate Avenue, sur la droite lorsque vous vous dirigez vers le sud sur Pemberton Circle. Touchez pour la carte. Le marqueur se trouve à ou près de cette adresse postale : Pemberton Circle, Vicksburg MS 39183, États-Unis d'Amérique. Touchez pour les directions.

Autres marqueurs à proximité. Au moins 8 autres marqueurs sont à distance de marche de ce marqueur. C.S. Armée de batteries de rivière de Vicksburg. (ici, à côté de ce marqueur) Engagement à Raymond, Mississippi, 12 mai. (ici, à côté de ce marqueur) Lieutenant-général John C. Pemberton (à quelques pas de ce marqueur) Engagement à Jackson, Mississippi, 14 mai. (un à quelques pas de ce marqueur) C.S. Divers Armée de Vicksburg.

(à quelques pas de ce marqueur) Bataille de Champion's Hill, Mississippi, 16 mai. (à quelques pas de ce marqueur) John C Pemberton (à quelques pas de ce marqueur) Engagement à Big Black River Bridge, Mississippi, 17 mai. ( à quelques pas de ce repère). Touchez pour obtenir une liste et une carte de tous les marqueurs du parc militaire national de Vicksburg.

Regarde aussi . . .
1. Article Wikipédia sur la bataille de Port Gibson. (Soumis le 28 mars 2018, par Mark Hilton de Montgomery, Alabama.)
2. National Park Service sur la bataille de Port Gibson. (Soumis le 28 mars 2018, par Mark Hilton de Montgomery, Alabama.)


Bataille de Port Gibson

Le 1er mai 1863, les forces confédérées sous le commandement du brigadier. Le général John Bowen s'est affronté avec des éléments de deux corps de l'Union commandés par le major-général américain Grant. La bataille a commencé vers minuit près de Shaifer House, à quatre milles à l'ouest de la ville. A l'aube, les fédéraux avancèrent contre les flancs de la ligne Bowen postée sur les routes de Rodney et de Bruinsburg, mais séparées par de profonds ravins. Contraint de reculer de deux milles, Bowen a finalement été contraint par un nombre écrasant de se retirer après 17 heures. Deux mois plus tard, Vicksburg se rend.

Érigé en 2004 par le Département des archives et de l'histoire du Mississippi.

Thèmes et séries. Ce marqueur historique est répertorié dans cette liste de sujets : Guerre, US Civil. De plus, il est inclus dans les listes des anciens présidents américains : #18 Ulysses S. Grant et de la série Mississippi State Historical Marker Program. Un mois historique important pour cette entrée est mai 1875.

Emplacement. 31° 57.569′ N, 90° 59.103′ W. Marker est à Port Gibson, Mississippi, dans le comté de Claiborne. Marker se trouve à l'intersection de Main/Market Street et Carroll Street/Rodney Road, sur la droite lorsque vous vous dirigez vers le sud sur Main/Market Street. Marker se trouve à l'angle sud-est du parc, à deux pâtés de maisons à l'ouest de Church Street - US Hwy 61. Touchez pour la carte. Marker se trouve dans cette zone de bureau de poste : Port Gibson MS 39150, États-Unis d'Amérique. Touchez pour les directions.

Autres marqueurs à proximité. Au moins 8 autres marqueurs sont à distance de marche de ce marqueur. Immeuble commercial (à portée de voix

de ce marqueur) Port Gibson Bank (à distance de cri de ce marqueur) Le complexe de Bernheimer (à environ 400 pieds, mesuré en ligne directe) un autre marqueur également appelé Bataille de Port Gibson (à environ 500 pieds) Les fédéraux occupent Port Gibson (environ 500 pieds) Bâtiments commerciaux (environ 500 pieds) O'Hara Cottage (environ 600 pieds) Lil Green (environ 600 pieds). Touchez pour une liste et une carte de tous les marqueurs à Port Gibson.

Regarde aussi . . . Bataille de Port Gibson. (Soumis le 10 septembre 2010, par Richard E. Miller d'Oxon Hill, Maryland.)


Champ de bataille de Port Gibson

Les Champ de bataille de Port Gibson est le site près de Port Gibson, Mississippi, où la bataille de 1863 de Port Gibson s'est déroulée pendant la guerre de Sécession. Le champ de bataille couvre environ 1 400 hectares de terres à l'ouest de la ville, à cheval sur Rodney Road, où les forces de l'armée de l'Union établissent une tête de pont après avoir traversé le fleuve Mississippi dans le but de prendre la forteresse confédérée de Vicksburg. La victoire de l'Union a assuré cette tête de pont et a ouvert la voie à la chute éventuelle de Vicksburg. Une zone de 2 080 acres (840 ha) entourant une partie du site a été inscrite au registre national des lieux historiques en 1972, et une plus grande zone a été désignée monument historique national en 2005. [2] [4] En 2009, le champ de bataille a été désigné par le Civil War Preservation Trust comme l'un de ses 10 champs de bataille les plus menacés de la guerre de Sécession. [5] En 2011, le Civil War Preservation Trust a été rebaptisé Civil War Trust, qui est devenu en 2018 une division de l'American Battlefield Trust. La Fiducie et ses partenaires ont acquis et préservé 644 acres (2,61 km 2 ) du champ de bataille de Port Gibson. [6]

La zone du champ de bataille est à environ 6,4 km à l'ouest de Port Gibson. Le terrain est un enchevêtrement de ravins et de terrasses, causé par le type de sol (loess sédimentaire) et une histoire d'utilisation agricole intensive jusqu'au 20ème siècle. La zone est maintenant en grande partie boisée, avec une dispersion de maisons non historiques et d'autres bâtiments, principalement le long de Rodney Road qui coupe à peu près le champ de bataille. La seule structure historique survivante est la maison de plantation Shaifer, où la bataille a commencé. Au moment de la bataille en 1863, les terrasses de la région auraient été agricoles, avec les ravins remplis d'une végétation dense ressemblant à une jungle. [4]

Après un certain nombre de tentatives infructueuses pour atteindre Vicksburg depuis le nord et le nord-est, le général de l'Union Ulysses S. Grant a décidé de faire descendre son armée sur la rive ouest du fleuve Mississippi, en passant devant Vicksburg, et de localiser une zone de passage à partir de laquelle il pourrait atteindre la ville. du sud. Un point de passage à Bruinsburg, juste au sud de l'embouchure du Bayou Pierre, a été décrit comme adapté à l'usage de l'armée, et le 30 avril 1863, Grant a commencé ce qui était alors l'une des plus grandes opérations militaires amphibies de l'histoire des États-Unis. Le débarquement initial s'est fait sans opposition et Grant s'est déplacé rapidement pour sécuriser la tête de pont, déplaçant les troupes le long de la route vers Port Gibson. Ceux-ci ont rencontré des défenseurs confédérés sous le commandement du général John S. Bowen à la plantation Shaifer le 1er mai, avec les forces de l'Union victorieuses dans une bataille sanglante d'une journée. La victoire a été la clé pour jeter les bases de la conclusion réussie de Grant à la campagne de Vicksburg. [4]


L'obtention du contrôle total du fleuve Mississippi était un objectif de guerre précoce et vital pour les fédéraux. Le Mississippi servait d'autoroute pour déplacer les hommes et les matériaux d'endroits aussi loin que Pittsburgh jusqu'à la Nouvelle-Orléans et le golfe du Mexique, et au début de 1863, seuls deux points forts confédérés se trouvaient entre les fédéraux et la domination du puissant fleuve.

Le premier point fort du Mississippi était le « Gibraltar de la Confédération », Vicksburg. Situé au sommet de falaises dominantes surplombant un grand virage de la rivière, Vicksburg était un dur à cuire. À maintes reprises, Ulysses S. Grant a tenté sans succès de s'approcher de la ville bastion. À la fin de 1862, une avance au sud du Tennessee s'est terminée par la coupure des lignes d'approvisionnement de Grant par les confédérés. William T. Sherman a tenté de prendre d'assaut la ville mais a échoué à Chickasaw Bayou. Des canaux ont été creusés et abandonnés. Les digues ont été gonflées pour créer des plaines inondables uniquement pour porter les bateaux trop haut dans l'eau, littéralement parmi les branches des arbres. Rien ne semblait fonctionner. Fin avril, Grant a finalement trouvé l'or. Utilisant quelques diversions, il fit descendre son armée sur la rive ouest de la rivière tandis que le contre-amiral David Dixon Porter dirigeait sa flottille de canonnières et de transports devant les canons confédérés de Vicksburg. Les deux forces se sont réunies à environ 30 milles au sud de la ville, et les 29 et 30 avril, les marins de Porter transportaient l'armée de Grant de l'autre côté de la rivière jusqu'à Bruinsburg, Mississippi, sans opposition.

Désormais du côté Vicksburg de la rivière, les hommes de Grant marchèrent vers leur premier objectif, Port Gibson, situé à environ dix milles à l'est de Bruinsburg, qui commandait le réseau routier local. La route sur laquelle marchaient maintenant les soldats bleus menait à Shaifer House, à environ 1,5 mille de Port Gibson.

Le brigadier confédéré. Le général Martin E. Green inspectait sa ligne de piquetage à la maison Shaifer peu après minuit lorsqu'il s'amusait de voir Mme Shaifer et les femmes de la maison charger frénétiquement un chariot avec tous leurs articles ménagers. Le général tenta de calmer leurs craintes en leur disant que l'ennemi ne pouvait pas arriver avant le jour. Juste à ce moment-là, un seul coup de feu retentit alors que les piquets confédérés repéraient un mouvement au loin. Le silence de la nuit fut brisé par une volée de mousqueterie en réponse. La plupart des balles se sont enfouies dans le wagon rempli de meubles. Les femmes étaient terrifiées et, criant de peur, ont sauté dans le chariot et ont fouetté les animaux vers Port Gibson.

Green monta rapidement et retourna à l'église de Magnolia pour alerter sa brigade. Les combats dans les champs dispersés et la forêt autour de la Shaifer House s'intensifièrent à mesure que de plus en plus de régiments et de batteries de l'Union entrèrent en action. Les combats de nuit comme celui-ci étaient rares pendant la guerre civile car il était difficile de maintenir le commandement et le contrôle des troupes. Presque d'un commun accord, les combats ont reflué vers 3 heures du matin, et les soldats fatigués en bleu et gris se sont reposés sur leurs bras.

À l'aube, la bataille reprit furieusement lorsque le major-général John A. McClernand lança la majeure partie de son XIIIe corps vers la fine ligne grise de Green. Green a appelé des renforts de Brig. Le général Edward Tracy, qui a ancré le flanc droit confédéré à environ un mille et demi au nord-ouest. Tracy envoya de l'infanterie et de l'artillerie au secours de Green quelques minutes avant que les canons ne commencent à pilonner sa propre ligne, signalant l'avancée d'une nouvelle colonne de l'Union sous le commandement de Brig. Le général Peter Osterhaus. Peu de temps après, Tracy a été tuée par la balle d'un tireur d'élite.

Malgré les renforts, Green était toujours en infériorité numérique et vers 10h00, sa ligne s'est effondrée. Alors que les hommes de Green se précipitaient vers l'arrière, le brigadier. Le général John Bowen, dans l'ensemble du commandement confédéré sur le terrain, a travaillé fébrilement pour restaurer sa ligne. Les brigades du brigadier. Le général William Baldwin, qui venait d'arriver de Vicksburg, et le colonel Francis Cockrell de Grand Gulf, ont été placés à cheval sur la route à White and Irwin's Branches of Willow Creek, à un mile et demi à l'est de l'église Magnolia.

La droite confédérée ne dura pas longtemps. Les troupes de l'Union avancèrent tout le long de la ligne et des combats acharnés se poursuivirent tout l'après-midi. Une contre-attaque confédérée désespérée des Missouriens de Cockrell est repoussée et Bowen ordonne une retraite. La garnison restante à Grand Gulf a été évacuée le lendemain. La bataille de Port Gibson a été une victoire éclatante de l'Union qui a sécurisé la tête de pont de Grant à l'est du fleuve Mississippi et a ouvert la voie au Southern Railroad approvisionnant Vicksburg.


Bataille de Port Gibson

La bataille de Port Gibson a eu lieu près de Port Gibson, Mississippi, le 1er mai 1863, entre les forces de l'Union et confédérées pendant la campagne de Vicksburg de la guerre de Sécession. L'armée de l'Union était dirigée par le major-général Ulysses S. Grant et a été victorieuse.

1. Origines. (Фон)
Grant a commencé sa campagne contre Vicksburg, Mississippi, au printemps 1863, commençant son armée au sud de Millikens bend sur la rive ouest du fleuve Mississippi. Il est conçu pour attaquer le Grand Golfe, et son subordonné, le général de division William T. Sherman a trompé l'armée principale à Vicksburg en feignant un assaut sur les falaises de Yazoo. Grant alors pour séparer le XIII corps, major Nathaniel p. banques au port Hudson, Louisiane, tandis que Sherman se dépêchait de rejoindre Grant et James B. McPherson pour le transfert interne contre le chemin de fer. La flotte alliée, cependant, n'a pas réussi à faire taire la batterie confédérée dans la baie. Grant a ensuite navigué plus au sud et a commencé la traversée à Bruinsburg, Mississippi, le 30 avril. Sherman feint contre les falaises de Yazoo - la bataille de Snyders a été un succès complet, et il n'y avait qu'une seule brigade confédérée détachée au sud.
La seule cavalerie confédérée de la région, Wirt Adamss dans le régiment, reçut l'ordre de poursuivre les raiders Grierons et le général de division John S. Bowen mena une reconnaissance pour déterminer les intentions des subventions. Bowen s'est déplacé vers le sud de Big Bay avec une équipe de greens et a pris position à cheval sur la route Rodney au sud-ouest de Port Gibson près de Church of Magnolia. Arrivé une brigade de renforts de Vicksburg sous le général Brig. Edward D. Tracy, et plus tard a été placé sur la route de Bruinsburg à deux milles au nord de la position des verts. La brigade Baldwins est arrivée plus tard et a été installée en soutien de la brigade des herbes. Des collines de cent pieds 30 m de haut séparées par des ravins presque verticaux obstrués par des canebrakes et des broussailles rendaient la position logique du Bowens, malgré l'écrasante Union dans cette direction.
L'absence de toute cavalerie confédérée aurait un impact significatif sur la campagne. Si Bowen savait que des hommes devaient débarquer à Bruinsburg et non à Rodney, il avait pris position sur les rochers au-dessus de Bruinsburg, niant que l'armée donne un pied dans la région. Les efforts fédéraux ont rapidement été ralentis parce que le major John A. McClernand a oublié de distribuer des rations à la population. Malgré le retard qui en résulta, l'armée du Tennessee traversa la rivière Council en douceur et poussa rapidement en direction de Port Gibson. Peu après minuit le 1er mai, des éléments supplémentaires de la 14e division commandés par le général de brigade Eugene A. Carr ont engagé des piquets de grève confédérés près de la maison Shaifer. Des affrontements sporadiques et des bombardements se sont poursuivis jusqu'à 3 heures du matin, méfiez-vous de la brigade Tracys au nord, écrivit McClernand au général de brigade Peter j. Osterhauss 9e division face à cette direction. Tournant mutuellement leurs positions, les forces opposées se sont assises et ont attendu l'aube.

2. Bataille. (Битва)
Le général Carr arpentait le terrain devant lui et s'est rendu compte qu'un assaut frontal à travers les canebrakes serait vain. Il a développé un virage, où une équipe avancera lentement à travers les fourrés, tandis que la deuxième équipe descendra dans les classes inférieures de veuves Creek et l'impact de la Confédération, du flanc gauche. Le brigadier général Alvin P. Hovei 12e division est arrivé et a bondi en avant alors que les hommes de Carrs ont pris d'assaut la position des confédérés. Les deux flancs ont été tournés, et les hommes verts se sont cassés et ont couru. McClernand s'est arrêté pour se réorganiser, puis a lancé une série de discours grandioses jusqu'à ce que Grant souligne que les confédérés étaient simplement amenés à une position plus raisonnable. Le général de brigade renforcé A. I. de la 10e division Kuznetsov et l'équipage de la famille Stevenson de McPhersons Ltd XVII Corp, McClernand reprit la poursuite. Avec 20.000 hommes entassés dans un front de 1,5 km sur 2,4 km, McClernands avait un plan pour forcer son passage au-delà de la ligne des confédérés. L'attaque de flanc contre le colonel Francis Cockrells Missourians a froissé le flanc droit fédéral et a donné à McClernand une pause. Sundown trouva les deux parties dans une impasse le long d'un large front sur la route Rodney à plusieurs miles de Port Gibson.
Sur le front de la route de Bruinsburg, Osterhaus s'était contenté de la pression du commandement Tracys Federal Riflemen et de l'artillerie, lançant occasionnellement un régiment sans soutien contre la ligne confédérée. Le major James B. McPherson se présente en fin de journée avec la brigade de John E. Kuznetsov. Enfilant une cape pour masquer son rang, il passe en revue les lignes de front et développe rapidement un mouvement de retournement qui rendrait insupportable, tout le flanc droit des confédérés. Vingt minutes après l'assaut des troupes, les alliés se retiraient à l'époque du Bayou Pierre, laissant derrière eux plusieurs centaines de prisonniers. Sur le chemin de ses arrières menacés, Bowen a commencé à battre en retraite par le port Gibson sur la rive nord du Bayou Pierre.

3. Conséquences. (После)
Le 2 mai, Grant manœuvra rapidement Bowen hors de position en envoyant McPherson traverser le Bayou Pierre à un gué à plusieurs milles en amont. J'ai compris que MacPherson pouvait le couper du pont sur la grande rivière noire, Bowen a ordonné une défense formidable dans une grande baie, le magazine a explosé et l'artillerie lourde a été détruite. Arrivé à la canonnière Union, explorant la nature de l'explosion, et prenant Grand Gulf sans tirer. Grant comprit la nature de l'explosion et se rendit à Grand Gulf avec une petite escorte, profitant de son premier bain depuis des semaines et célébrant la capture de ce qui allait devenir son entrepôt central, alors qu'il s'installait dans le pays. Alors qu'il se détendait, il rattrapa la correspondance, y compris les messages des banques indiquant qu'il était loin du port d'Hudson. Prévoyez des subventions pour détacher McClernand, les banques devront attendre.
Trop tard pour faire autre chose que confirmer la décision de Bowens, le major William W. Loring arrive et prend le commandement. Il y avait une action féroce d'arrière-garde alors que les confédérés se précipitaient pour retirer leur force à travers le pont étroit. Des éléments supplémentaires du XVIIe corps sont arrivés à temps pour sauver le pont de la destruction. Une armée hétéroclite qui avait si bien combattu à Port Gibson ne se reposerait pas tant qu'elle n'aurait pas pénétré les fortifications de WARRENTON à près de dix milles de là. Là, ils commencèrent à améliorer les fortifications le long des routes de Vicksburg, s'attendant à ce que Grant les suive de près. Grant, cependant, avait d'autres plans, la route sur la rive ouest de la rivière Big Black était ouverte jusqu'à la capitale de l'État du Mississippi et une liaison ferroviaire critique vers Vicksburg. Contre cet objectif, est prêt à fournir son armée à la grève.

4. Préservation du champ de bataille. (Сохранение боя)
Bien que la majeure partie du champ de bataille de Port Gibson soit toujours la propriété privée, la division Civil War Trust de l'American Battle Trust et ses partenaires ont acquis et conservé 644 acres 2,61 km 2 de bataille de Port Gibson.

  • Le champ de bataille de Port Gibson est le site près de Port Gibson Mississippi où la bataille de Port Gibson de 1863 s'est déroulée pendant la guerre de Sécession. Les
  • Port Gibson est une ville du comté de Claiborne, dans le Mississippi, aux États-Unis. La population était de 1 567 habitants au recensement de 2010. Port Gibson est le siège du comté de
  • à la bataille de Port Gibson Mississippi le 1er mai 1863. Il a été enterré à Macon, Géorgie. Portail de la guerre de Sécession Portail de la biographie Liste des Américains
  • la bataille de Port Gibson du 1er mai 1863 Situé dans le quartier historique de Port Gibson, il fonctionne maintenant comme un gîte touristique. Liste des monuments du Mississippi
  • Guerre civile. Il a participé à des batailles telles que Pea Ridge, la campagne Yazoo de Sherman, la bataille de Port Gibson et le siège de Vicksburg. Organisé au camp
  • 16 août 1861. Bataille de Pea Ridge Bataille de Port Gibson Bataille de Champion Hill Bataille de Big Black River Siège de Vicksburg Bataille de Cedar Creek Le
  • 1861. Bataille de Shiloh Bataille de Port Gibson Bataille de Raymond Bataille de Champion Hill Siège de Vicksburg Bataille de Kennesaw Mountain Siège d'Atlanta
  • 13 septembre 1861. Bataille de Shiloh Bataille de Port Gibson Bataille de Champion Hill Siège de Vicksburg Le régiment s'est retiré du service en novembre
  • Hadley 1896 récupéré le 28 février 2014 Port de New York, Listes de passagers, 1820 - 1957, entrée Ernest W. Gibson arrivant sur le S.S. President Harding, septembre
  • mule en 1803, le capitaine Hargrove commandait une compagnie de milices du comté de Gibson à la bataille de Tippecanoe en 1811. Le révérend Joseph Milburn et son
  • néo-colonialiste et se plaignait que Gibson était au profit de Prudential, Public Private Service, Port Authority, et d'autres grandes sociétés
  • les soldats commencèrent à débarquer à Bruinsburg, marquant le début de la bataille de Port Gibson dans le cadre de la plus grande campagne de Vicksburg. Parce que le trafic fluvial avait
  • combats dans la bataille de Port Gibson le 1er mai 1863, la bataille de Raymond le 12 mai, la bataille de Jackson le 14 mai, la bataille de Champion's Hill
  • Régiment d'infanterie de l'armée de l'Union. Les engagements auxquels il a participé incluent la bataille de Grand Gulf, la bataille de Port Gibson, la bataille de Jackson, Mississippi
  • segment original de la Natchez Trace. La présence de la route Natchez figurait dans la bataille de Port Gibson du 1er mai 1863. Dans cette bataille, les forces de l'Union sous
  • de 1863, Dwight faisait partie de l'invasion du Mississippi par Grant à Bruinsburg sur le fleuve Mississippi. L'invasion a précédé la bataille de Port Gibson
  • Port Gamble est une communauté non constituée en société sur la rive nord-ouest de la péninsule de Kitsap dans le comté de Kitsap, Washington, États-Unis. C'est aussi un
  • sur la rive est du Mississippi à Bruinsburg, au-dessous de Grand Gulf. Les hommes ont immédiatement commencé à marcher par voie terrestre vers Port Gibson Mississippi. Les
  • la bataille de Coffeeville, Baldwin participera plus tard aux batailles de Port Gibson et de Champion s Hill, ainsi qu'à la campagne de Vicksburg
  • tournant Grand Gulf 25 avril 30. Bataille de Port Gibson 1er mai. Bataille de Champion Hill 16 mai. Big Black River 17 mai. Siège de Vicksburg, Mississippi, mai
  • Hugh Simons Gibson 16 août 1883 12 décembre 1954 était un diplomate américain. Il a participé activement aux pourparlers de désarmement de 1925 à 1932. Tout au long
  • Gulf 25 avril 30. Bataille de Port Gibson Miss., 1er mai Bataille de Champion Hill 16 mai Bataille de Big Black River Bridge 17 mai. Siège de Vicksburg 18 mai - juillet
  • Gulf 25 - 30 avril. Bataille de Port Gibson Mississippi, 1er mai. Batailles de Raymond 12 mai, Jackson 14 mai, Champion Hill 16 mai. Siège de Vicksburg, Mississippi
  • La bataille de Santa Cruz de Tenerife était un assaut amphibie de la Royal Navy sur la ville portuaire espagnole de Santa Cruz de Tenerife dans les îles Canaries
  • tournant Grand Gulf 25 avril 30. Bataille de Port Gibson le 1er mai réserve Forty Hills, Hankinson s Ferry, 3 mai 4. Bataille de Raymond 12 mai. Jackson 14 mai
  • James Gibson 1700 1752 était un capitaine de navire britannique qui devint marchand dans les colonies britanniques de la Jamaïque et de la province de la baie du Massachusetts. Pendant
  • Grand Gulf 25 avril 30. Bataille de Port Gibson 1er mai. Quatorze - Mile Creek 12 mai 13. Bataille de Champion s Hill 16 mai. Siège de Vicksburg, Mississippi
  • Grand Gulf 25 avril 30. Bataille de Port Gibson 1er mai. Bataille de Champion Hill 16 mai. Pont de Big Black River 17 mai. Siège de Vicksburg, Mississippi, 18 mai - juillet
  • Claiborne. Il a ensuite été juge de la Cour des successions du comté de Claiborne à Natchez. Peu de temps après, il a déménagé à Port Gibson Mississippi, à une quarantaine de kilomètres
  • combat à la bataille de Port Gibson et en mai 1863, à la bataille de Raymond. Plus tard en mai, il a été placé à la tête du district du nord-est de la Louisiane

Signification de la guerre civile de Vicksburgs NTA Courier.

Poème de la bataille de Port Gibson. La prose suivante a été écrite par mon arrière-grand-mère Nannie Cordelia Robinson McDougall Hawkins alors qu'elle était. Bataille de Port Gibson CivilWar. Faits sur la bataille de Vicksburg alias le siège de Vicksburg, une bataille majeure de la guerre civile dans le Mississippi, et a commencé à marcher vers les villes de Port Gibson et de Grand Gulf. Bataille de Port Gibson – Octroie le marqueur historique de mars. Le 1er mai 1863, les forces confédérées sous le commandement du brigadier. Le général John Bowen s'est affronté avec des éléments de deux corps de l'Union commandés par le major-général américain Grant. La bataille. Bataille de Vicksburg HistoryNet. Nom de la bataille : Port Gibson. Autres noms : Thompsons Hill. État : Mississippi. Lieu : comté de Claiborne. Campagne : accorde des opérations contre Vicksburg ​1863.

Notre histoire Port Gibson.

Sommaire. Port Gibson était la bataille d'ouverture d'une campagne réussie de deux mois de l'Union pour capturer Vicksburg, Mississippi, et prendre le contrôle de la. Faits et résumé de la bataille de Port Gibson American Battlefield Trust. En avançant sur Rodney Road en direction de Port Gibson, la force de Grants s'est heurtée aux avant-postes rebelles après minuit et s'est battue avec eux à Port Gibson dans le Mississippi.

Attractions locales Isabella Bed and Breakfast Port Gibson, région de MS.

Bataille de Port Gibson. De la guerre civile. Aller à : navigation, recherche. Partager. Une journée dans la vie de la guerre civile: Open The Way Histoire de la guerre civile. 2 mai 2012 Dans le cadre de la campagne de Vicksburg, la bataille de Port Gibson a lieu le 1er mai 1863. Au printemps 1863, le général Ulysses S Grant démarre. Encyclopédie de la bataille de Port Gibson Mississippi. La bataille de Port Gibson a eu lieu près de Port Gibson, Mississippi, le 1er mai 1863, entre les forces de l'Union et confédérées pendant la campagne de Vicksburg de la guerre de Sécession. L'armée de l'Union était dirigée par le major-général Ulysses S. Grant, et l'était. Bataille de Port Gibson MSGenWeb. A.K. Shaifer House : où le premier coup de feu de la bataille de Port Gibson a été tiré Consultez 3 avis de voyageurs, des photos sincères et des offres exceptionnelles pour Port.

Brigade du général George F. McGinnis à la bataille de Port Gibson.

La bataille de Port Gibson et les assauts de la palissade Redan offrent des perspectives sur des aspects plus spécifiques de la campagne Unions Vicksburg. Vicksburg Pendant la guerre civile 1862 1863 Une campagne Un siège. 1er mai 1863 : bataille de Port Gibson. Après avoir débarqué à Bruinsburg, Ulysses S. Grant a déplacé son armée à l'intérieur des terres et a mené une bataille d'une journée contre les confédérés. Compilation manuscrite des rapports officiels de la bataille de Port Gibson. Bataille de Port Gibson ражение при Порт Гибсон.

Bataille de Port Gibson le 1er mai 1863 American Battlefield Trust.

College, l'Army War College, les détachements du ROTC et les unités à la bataille de Port Gibson, le commandant du corps de l'Union qui a dirigé la bataille, le major. L'action retardatrice confédérée à la bataille de Port Gibson Dtic. Avec la victoire de l'Union à la bataille de Port Gibson, Grant a fermement établi la présence de l'Union dans le Mississippi et une plus grande partie de son armée a traversé. Fermeture de la bataille de Vicksburg de Port Gibson RareNewspapers. Le 1er mai, la force d'invasion fédérale engagea les confédérés dans la bataille de Port Gibson. Pemberton had just over 40.000 men assigned to Следующая Войти Настройки Конфиденциальность Условия. Battle of Port Gibson pedia. Step Back In Time With A Visit To This Nearly Unchanged Civil War Battlesite In Mississippi. Some of the Civil Wars most significant battles took.

AK Shaifer House Port Gibson, Mississippi NatchezT.

On May 1, Grants army wins the Battle of Port Gibson. Victories come at Raymond, Jackson, Champion Hill, and the Big Black River. Grant is ready to begin a. AAA Traveler Magazine Vicksburg, Mississippi. The Battle of Port Gibson on May 1, 1863 was a pivotal event of the Civil War in Mississippi which featured the largest amphibious operation of the United States​. Port Gibson, MS Civil War Journeys. Both the Civil War Sites Advisory Commission and the Vicksburg Campaign study identified Champion Hill, Port Gibson, and Raymond Battlefields as having​. Living through Civil War Then and Now focusing on the Battle of. Read Confederate Delaying Action At The Battle Of Port Gibson, 1 May 1863 by Major George E. Cone Jr. available from Rakuten Kobo. This study is a.

Battle of Port Gibson Marker, Vicksburg, Mississippi, from the series.

The Battle of Port Gibson was fought near Port Gibson, Mississippi, on May 1, 1863, between Union and Confederate forces during the Vicksburg Campaign of​. Battle at Port Gibson Floyd in Command at Grand Gulf. The New. DAILY RICHMOND EXAMINER, Virginia, May 23, 1863 Battle of Fort Gibson Mississippi From the capital of the Confederacy A nice newspaper from the. Confederate Delaying Action At The Battle Of Port Gibson, 1 May. …a victory known as the Battle of Port Gibson on May 1, 1863, over the Confederates at nearby Magnolia Church. The ruins of Windsor 23 Corinthian.

Battle of Port Gibson Edward Dorr Tracy Killed GeorgiaInfo.

Port Gibson was the site of several clashes during the American Civil War and figured in Ulysses S. Grants Vicksburg Campaign. The Battle of Port Gibson. OLD PORT GIBSON ROAD: Civil War Route to Raymond. The first time Grant saw Fred after the Battle of Port Gibson, Fred was with an officer with the war department. They were mounted on two enormous horses,. Port Gibson, Mississippi Advisory Council on Historic Preservation. In the field, Port Gibson, Mississippi, May 1863. 4to 8 x 12, lightly lined sheets fastened together at top. 33 pp. of manuscript. A compelling brigade battlefield. We Shall Not Forget: Edward Potter Cambridge News Deerfield. Civil War to Civil Rights Tour. Jackson, Vicksburg, Port Gibson, Natchez, Hattiesburg. Mississippi has been home to some of the most defining moments in​.

Port Gibson to commemorate US Colored Troops of Civil War The.

On I May the Federal invasion force engaged the Confederates in the Battle of Port Gibson. Pemberton had just over 40.000 men assigned to. Stanley Nelson: Grant & son on the Mississippi Columns. The Battle of Port Gibson Commemoration includes living history May 11: Vicksburg Campaign Battle of Raymond Sesquicentennial Events. Where the first shot of the Battle of Port Gibson was fired Review of. The structure was probably safer during the Civil War than it has been since then due to vandals. With those shots the Battle of Port Gibson was underway. Mississippi Civil War Battle Port Gibson American Civil War. The Battle of Port Gibson was Union general Ulysses S. Grants first victory in the campaign that eventually led to the fall of Vicksburg.

Civil War Claiborne County Economic Development District.

Lee Friedlander, Battle of Port Gibson Marker, Vicksburg, Mississippi, from the series The American Monument, 2000, gelatin silver print, Smithsonian American​. The Battle of Port Gibson The American Civil War. The Battle of Port Gibson was one of the turning points of the War between the States, since this defeat of the Confederates led to the capture of Vicksburg. Battle of Port Gibson American history Britannica. Campaign: Grants Operations against Vicksburg. Battles in Campaign: Grand Gulf, MS April 29, 1863 C.

Port Gibson, Battle of Wisconsin Historical Society.

Port Gibson. Fighting his way through. Confederate defenders at Port Gibson, Raymond, Jackson, Champion Hill and Big Black River, he closed in on Vicksburg. One Of The Best Historic Attractions In Mississippi: Port Gibson. File:Port Gibson Battlefield M Creek and Bayou Pierre waterways – obstacles that dictated troop movements during the battle. Battle of Port Gibson, Facts American History Central. On I May the Federal invasion force engaged the Confederates in the Battle of Port Gibson. Pemberton had just over 40.000 men assigned to Следующая Войти. 1 Civil War to Civil Rights Tour Jackson, Vicksburg, Port Gibson. Port Gibson to commemorate US Colored Troops of Civil War anniversary of the Battle of Colemans Crossroads Plantation and the service of. Battles in the West Ulysses S. Grant Information Center. Продолжительность: 2:39.

Mississippi History Timeline Battle of Port Gibson.

The remaining garrison at Grand Gulf was evacuated the next day. The Battle of Port Gibson was a resounding Union victory that secured Grants beachhead east​. Port Gibson American Civil War. Union victory at Port Gibson forced the Confederate evacuation of Grand Gulf and would ultimately result in the fall of Vicksburg. Les. D Day Mississippi: The Battle of Port Gibson May 1, 1863. The battle at Port Gibson, Quiner said, happened May 1, 1863. Potter wrote in his journal that Union forces captured about 2.000 prisoners that. Senate Report 113 57 CHAMPION HILL, PORT GIBSON, AND. Spearheaded by McClernands XIII Corps, the Union engaged Bowens Confederate forces in the Battle of Port Gibson on May 1. Elizabeth defined the battle as.


Battle of Port Gibson, 1 May 1863 - History

Port Gibson may sound like an unassuming town situated on the mighty Mississippi River, but its natural beauty and historical significance make it anything but sleepy. Located just a few miles south of Vicksburg, Port Gibson is easily accessed via a calming drive on the gorgeous southern leg of the Natchez Trace Parkway. Deemed &ldquotoo pretty to burn&rdquo by Union Army leader Ulysses S. Grant, Port Gibson was a strategic location during the War Between the States. Because its battle sites, homes, and buildings were spared during that time, a graceful beauty exists throughout the town.

While most Port Gibson attractions are connected to Civil War history, the town and surrounding area also feature nature trails suited for hiking, biking, and horseback riding. As you begin your trip, the Port Gibson Visitor Center is a great place to begin your journey. There you can get any number of guides to help plan, and you can view the Gibson family bible, which dates back more than 200 years.

The history buff and the nature explorer alike will enjoy spending a few hours meandering through, or a few days camping in, Grand Gulf Military Monument Park. The park, which opened in May 1962, is dedicated to preserving the memory of both the town and the battle which occurred there. It encapsulates a lush 400-acre area and offers a museum featuring an arrowhead collection, mastodon bones, artifacts from the War Between the States and both World War I and II, as well as relics from the old town of Grand Gulf. Climb up the 75-foot observation tower to get a panoramic view of the surrounding battlegrounds. Restored buildings on the grounds date from the 1800s and the treasures allow visitors to step back in time. The park is listed on the National Register of Historic Places. In addition to the museum and observation tower, the park includes Fort Coburn et Fort Wade, les Grand Gulf Cemetery, picnic areas, and hiking trails. Both RV parking and tent camping are permitted within the park.


Gen. Grant’s Great Victory.

Les Gazette has a special dispatch from Memphis the 7th, saying that Grant captured Grand Gulf, Port Gibson, and Willard Valley. Grant’s main army on Wednesday was thirty miles up Big Black river, marching on the rear of Vicksburg.

Headquarters Grand Gulf, >
May 3, via Memphis, May 7. >

To Major General Hallack, Gen’l-in-Chief :

We landed at Bowlingsville April 30, and moved immediately for Port Gibson, met the enemy eleven thousand strong four miles south of Port Gibson, at 2 a.m. on the 1st inst., and engaged him all day, entirely routing him, with the loss of many killed and about 5,000 prisoners besides the wounded.

Our loss is about 100 killed and 500 wounded.¹

The enemy retreated towards Vicksburg, destroying the bridges over the two forks of the Bayou Pierre.

These were rebuilt and pursuit has been continued until the present time.

Besides the heavy artillery at this place, four field pieces and some stores were captured, and the enemy was driven to destroy many more.

The country is the most broken and difficult to operate in I ever saw.

Our victory is most complete, and the enemy is thoroughly demoralized.

Very Respectfully,
U. S. Grant, Major Gen. Commanding.

1. The battle of Port Gibson cost Grant 131 killed, 719 wounded, and 25 missing out of 23,000 men engaged. The Confederates suffered 60 killed, 340 wounded, and 387 missing out of 8,000 men engaged. (National Park Service website on Battle of Port Gibson.)


The soldiers who fought in the Civil War were left with many memories of the conflict. They had good memories and bad memories, but some of the most vivid concerned the unexpected kindnesses displayed by those who had no reason to be kind at all.

Such is the case in this story, written by Edmond Talbot, a corporal in the “Lake Rebels,” Company E, 6th Mississippi Infantry. On May 1, 1863, the 6th Mississippi was engaged in a bloody fight near the Magnolia Church during the battle of Port Gibson, Mississippi. Talbot was wounded in the action, and it was his experience as a casualty that led him to write to the Atlanta Constitution. His letter was published in the November 1, 1891 edition of the paper.

An editor for the paper prefaced Talbot’s letter with this commentary:

A GOOD SAMARITAN IN BLUE

Here is one of those incidents which make us think more of our kind. This touching letter from a Confederate soldier, who wishes to find the Yankee soldier that did him a kind act thirty years ago, breathes the fragrant breath of gratitude, which is as fresh and strong now as it was thirty years ago.

Without any further commentary, the paper printed Talbot’s missive, a long-shot request to find the man who had aided him more than thirty years earlier on a blood soaked battlefield in Mississippi:

While engaged in the civil war at Port Gibson, Miss., I fell a victim to the ill fortune of war. I was severely wounded in my right lung, which rendered me unable to speak audibly, and while in this condition there came to my assistance an unknown friend, clad in blue, who showed me exceeding kindness.

After he administered to my thirst I surrendered my arms, and learning of my desires, he had me placed upon a litter and carried

The Magnolia Church at Port Gibson, Mississippi, where E.M. Talbot was taken for care after he was wounded. (The Clarion-Ledger, March 9, 1980)

by unwilling men to a church near by. There I was cared for until I was able to get elsewhere.

In giving details I will state that this friend did not carry me from the battlefield when he first found me, but left me for awhile, telling me that he would return, and sure enough he did, to my surprise, and rendered the above mentioned service.

Comparatively speaking, this man was my enemy, yet I am partially indebted to him for my present existence. Had it not been for that noble heart that beat within his bosom, I never would have been carried from the battlefield. More than once the bearers of the litter complained of my weight and expressed their desire to carry men who would survive.

I was too badly wounded to take any note as to the features of this friend, and as a result have no idea as to his general appearance, but think he was a non-commissioned officer, and belonged to the infantry. I belonged to the Sixth Mississippi Infantry, Company E, and we fought the Twenty-Ninth Wisconsin regiment in our front.

It is very seldom that we experience a manifestation of such love and respect from a foe, and if the doer of that noble act is still living and can remember the expressions as well as the act, and will respond thereto, I will be very much gratified. If he has passed over the trials of this world and gone to try the realities of the unknown, I can only wish him peace, bliss and happiness.

The almighty power saw proper to spare me and allow me to reunite with the Confederates, and to return to my much loved country, and raise a family that prides in the sunny south as did their sire.

Address E. M. Talbot, Rochester, Jackson Parish, Louisiana

It took some digging, but thanks to the modern miracle of digitized newspapers, I was able to find the identity of the Union soldier that aided Talbot in his time of need. The following letter was printed in the Constitution d'Atlanta, March 21, 1892:

A Friend In Blue

Cascade, Ia., February 11th – Editor Constitution: In The Daily Times of Dubuque, Iowa, of February 3rd instant, I read an article headed “A Friend in Blue.” I found that the article contained an ardent desire of a confederate soldier to find a yankee soldier who showed him kindness after the battle at Port Gibson, Miss.

The soldier states that he was wounded in the right lung, and was a member of the Sixth Mississippi Infantry “Company E.” je

Wartime photograph of Lieutenant James Hill, Company I, 21st Iowa Infantry. (www.thechaplainkit.com)

desire to state that after the battle I heard a deep moaning in a ravine, after listening and locating the sound I searched in a small grove, and found a confederate soldier, a young man badly wounded, apparently in dying circumstances. I raised him up and if I remember correctly, I carried him a piece towards the church on the hill, if not all the way. I have some recollection of going for help, but do not remember the details at this late day, but I do well remember getting a confederate soldier from the field up to the church for treatment.

I have often wondered if the poor fellow lived and if so, I have a strong desire to find him. And having the impression that this is the soldier that it was my great pleasure to help on that sad occasion, I am very anxious to be put in direct communication with him. His name and address were not given in the article. I may also state my name and address, “James Hill, Baptist minister, Cascade, Dubuque County, Iowa.”

At the time of the Port Gibson battle I was first lieutenant of Company “I,” Twenty-First Iowa Infantry volunteers. Hoping to hear from you soon, either by letter or paper.

Yours very respectfully,

JAMES HILL

I did a little digging into Civil War service of James Hill, and was astounded to find that he was awarded the Medal of Honor in 1893 for his actions at the battle of Champion Hill, Mississippi, May 16, 1863. I quickly pulled out my copy of Deeds of Valor: How America’s Heroes Won the Medal of Honor, and there I found, in Hills’ own words, what he did at Champion Hill that earned him the nation’s highest award for gallantry in combat:

On the 16th of May, 1863, while acting as quartermaster of my regiment, I was ordered by my commander, Colonel Samuel Merrill, to select as many soldiers as I needed, and return in the direction of the Raymond and Jackson Cross Roads to forage and collect anything that would serve the regiment on our march to the Big Black River and Vicksburg. I selected a sufficient number of good men, and sent them out to cover part of the country, giving them orders to report to me at Raymond and Jackson Cross Roads with what forage they had gathered in, preparatory to our return to the regiment.

After getting my men off on their mission, I took a pony belonging to the regiment and rode through some timber and brush in search of food, mules and horses. In following a path through the dense timber I unexpectedly rode right into the Confederate lines, and encountered three rebel pickets with their loaded rifles. I realized at once that I had gotten myself into a nasty position. Nevertheless, I did not lose my presence of mind, for as I emerged from the brush, I instantly and in the most natural manner, ordered the Johnnies to ‘ground arms!’ They obeyed. Then slightly turning my head, I addressed an imaginary guard in the brush, with a hasty order to ‘halt.’

Illustration from the book DEEDS OF VALOR depicting James Hill capturing Confederate soldiers at the battle of Champion Hill.

The under growth and brush were so heavy that the Confederates were prevented from seeing through and thus discovering the deception. I next gave the command: ‘Ten paces to the front, eyes to the center.’ Seeing my revolver in my hand ready for instant use, the three men complied with my command. I further added that if any of them turned his head to right or left I would shoot him down in his tracks. I frequently gave the order to ‘halt’ to my imaginary guard, tending to frighten my prisoners into absolute obedience. This done, I deliberately dismounted and gathered up the three rifles, placed them against the neck of the pony, mounted, took the rifles under my arm and then gave the order to my prisoners: ‘Single file, march,’ and to my imaginary guard: ‘Forward, march.’

I hurried toward the command at good speed. Before it began to dawn on my prisoners that I had fooled them, they found themselves within our lines. I turned them and their rifles over to Colonel Merrill who sent them to Major-General McClernand. When the prisoners saw that I had fooled them, their anger was vented in terms more strong than polite, one of them saying to me: ‘Lieutenant, you could never have taken us but for that devil of a body-guard we thought you had, from the way your kept halting them.’”

In today’s army, the capture of three enemy soldiers would not earn a soldier the nation’s highest award for valor but times were different in the 19th Century, and in that day and age Hill was widely hailed as a hero. When the old soldier passed away in 1899, his former comrade in arms, William D. Crooke, major of the 21st Iowa Infantry, had this to say about him:

I have constantly resisted the temptation to speak of individual acts of heroism. Where all were brave it seemed invidious to mention special cases, but during the battle of Champion Hill there occurred an incident so unique in character as to justify exceptional notice. I refer to the act of our beloved chaplain. He was then simply Lieut. James Hill, of Co. I, and Acting Quartermaster. Grant’s army was living on the country. Our last rations were issued at Bruinsburg, 17 days before, and were soon exhausted. The Commissariat was not yet in normal operation on the east side of the river. Cornmeal and bacon were plentiful on those Mississippi farms and in the woods, but required to be first found and then brought to camp…The duty of supplying food fell to the Quartermaster of the regiment, who, with a small force, would scour the country within safe distances, and usually with good success. Lieut. Hill was untiring in the performance of his duty, and could not restrain his energy or the pursuit of food and fodder even on the edge of a hard-fought battlefield. (The National Tribune, Washington, D.C., October 12, 1899.)

Sometime after the Vicksburg Campaign ended, Lieutenant James Hill felt the pull of a new call of duty, and became Chaplain of the 21st Iowa Infantry, a position he held until the end of the war. I found one interesting anecdote concerning his work as regimental chaplain, and interestingly enough, it was from the Findagrave listing of Major William D. Crooke – in his online obituary it was stated:

On August 28, 1864, in Louisiana, William was baptized by the regimental chaplain. Five months later, on January 23, 1865, he tendered his resignation on the ground that “my conviction of Christian duty will not permit me longer to use the sword for the redress of wrong.

The Reverend James Hill passed away on September 22, 1899, in Cascade, Iowa. He is buried in the Cascade Community Cemetery, and his grave has a modern brass grave marker alerting all that pass by that the man buried in this plot was awarded the Medal of Honor.


Battle of Port Gibson Aftermath

On May 2, Grant quickly maneuvered Bowen out of position by sending McPherson to cross the Bayou Pierre at a ford several miles upstream. Struck with the realization that McPherson could cut him off from the bridge over the Big Black River, Bowen ordered the formidable defenses at Grand Gulf abandoned, the magazine exploded, and the heavy artillery destroyed. Union gunboats, investigating the nature of the explosion, arrived and took Grand Gulf without a shot. Grant understood the nature of the explosion and rode to Grand Gulf with a small escort, enjoying his first bath in weeks, and celebrating the capture of what would become his central supply depot as he moved inland. As he relaxed, he caught up on correspondence, including a message from Banks that he was nowhere near Port Hudson. Grant's plan to detach McClernand to Banks would have to wait.

Too late to do anything more than affirm Bowen's decision, Maj. Gen. William W. Loring arrived and took command. Heavy rear-guard activity took place as the Confederates scrambled to remove their force across the narrow bridge. Advanced elements of the XVII Corps arrived in time to save the bridge from destruction. The ragtag army that had fought so well at Port Gibson would not rest until they had entered the Warrenton fortifications nearly ten miles away. Here they began improving the fortifications along the roads to Vicksburg, expecting that Grant would be close behind. Grant, however, would have other plans the roads on the west bank of the Big Black River were open all the way to the Mississippi state capital and the critical rail link to Vicksburg. Against this target, Grant poised his army to strike.


Voir la vidéo: The Shaifer House (Mai 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos