Intéressant

Vincent van Gogh Chronologie

Vincent van Gogh Chronologie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

1853

Vincent est né le 30 mars à Groot-Zundert, dans le Brabant du Nord, aux Pays-Bas. Ses parents sont Anna Cornelia Carbentus (1819-1907) et Theodorus van Gogh (1822-1885), pasteur de l'Église réformée néerlandaise.

1857

Frère Theodorus ("Theo") van Gogh est né le 1er mai.

1860

Les parents de Vincent l'envoient dans une école primaire locale. De 1861 à 1863, il a été scolarisé à la maison.

1864-66

Vincent fréquente l'internat de Zevenbergen.

1866

Vincent fréquente le Willem II College à Tilburg.

1869

Vincent a commencé à travailler comme commis pour le marchand d'art Goupil & Cie à La Haye, grâce à des relations familiales.

1873

Vincent se rend au bureau londonien de Goupil; Theo rejoint Goupil à Bruxelles.

1874

D'octobre à décembre, Vincent travaille au siège de Goupil à Paris, puis rentre à Londres.

1875

Vincent est à nouveau transféré à Goupil à Paris (contre son gré).

1876

En mars, Vincent est renvoyé de Goupil. Theo est transféré au bureau de Goupil à La Haye. Vincent acquiert une gravure de Millet Angeluset accepte un poste d'enseignant à Ramsgate, en Angleterre. En décembre, il retourne à Etten, où vit sa famille, en décembre.

1877

De janvier à avril, Vincent travaille comme commis au livre à Dordrecht. En mai, il arrive à Amsterdam et reste chez son oncle, Jan van Gogh, un commandant de chantier naval. Là, il se prépare aux études universitaires pour le ministère.

1878

En juillet, Vincent abandonne ses études et retourne à Etten. En août, il est admis dans une école d'évangélisation à Bruxelles, mais il n'y parvient pas. Il part pour la région des mines de charbon près de Mons, connue sous le nom de Borinage, en Belgique, et enseigne la Bible aux pauvres.

1879

Il commence à travailler comme missionnaire pendant six mois à Wasmes.

1880

Vincent se rend à Cuesmes, où il vit dans une famille minière, puis à Bruxelles pour étudier la perspective et l'anatomie. Theo le soutient financièrement.

1881

April quitte Bruxelles pour vivre à Etten. Vincent tente d’avoir une relation amoureuse avec son cousin veuf, Kee Vos-Stricker, qui le rejette. Il se dispute avec sa famille et part pour La Haye vers Noël.

1882

Vincent étudie avec Anton Mauve, un cousin par alliance. Il vit avec Clasina Maria Hoornik ("Sien"). En août, sa famille déménage à Nuen.

1883

En septembre, il quitte La Haye et Clasina et travaille seul à Drenthe. En décembre, Vincent retourne à Nuen.

1884

Vincent commence à utiliser des aquarelles et à étudier les tisserands. Vincent lit Delacroix sur la couleur. Theo rejoint Goupil à Paris.

1885

Vincent peint environ 50 têtes de paysans comme études pour Mangeurs de pommes de terre. En novembre, il se rend à Anvers et acquiert des estampes japonaises. Son père meurt en mars.

1886

En janvier-mars, Vincent étudie l'art à l'Académie d'Anvers. Il s'installe à Paris et étudie au studio Cormon. Vincent peint des fleurs influencées par Delacroix et Monticelli. Il rencontre les impressionnistes.

1887

La palette des impressionnistes influence son travail. Il collectionne des estampes japonaises. Vincent expose dans un café populaire.

1888

En février, Vincent se rend à Arles. Il habite au 2 Place Lamartine à la Maison Jaune. Il se rend aux Saintes Maries de la Mer à la Carmargue en juin. Le 23 octobre, il est rejoint par Gauguin. Les deux artistes rendent visite à Alfred Bruyas, le patron de Courbet, à Montpellier en décembre. Leur relation se détériore. Vincent mutile son oreille le 23 décembre. Gauguin part immédiatement.

1889

Vincent vit à l'hôpital psychiatrique et à la Maison Jaune à intervalles alternés. Il entre volontairement à l'hôpital de Saint-Rémy. Paul Signac vient visiter. Theo épouse Johanna Bonger le 17 avril.

1890

Le 31 janvier, un fils, Vincent Willem, est né de Theo et Johanna. Albert Aurier écrit un article sur le travail de Vincent. Vincent quitte l'hôpital en mai. Il visite brièvement Paris. Il se rend à Auvers-sur-Oise, à moins de 25 km de Paris, pour commencer les soins sous la direction du Dr Paul Gachet, recommandé par Camille Pissarro. Vincent se tire une balle le 27 juillet et meurt deux jours plus tard à 37 ans.

1891

Le 25 janvier, Theo meurt à Utrecht de la syphilis.


Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos