Intéressant

Citations de 'This Side of Paradise' de F. Scott Fitzgerald

Citations de 'This Side of Paradise' de F. Scott Fitzgerald


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Avec Ce côté du paradis (son premier roman), F. Scott Fitzgerald a pris d'assaut le monde littéraire (le premier tirage s'est épuisé en quelques jours). Et, avec le succès de ce travail, il a pu reconquérir Zelda (avec qui il entretiendrait une relation aussi tumultueuse pendant tant d'années). Le livre a été publié pour la première fois en 1920. Voici quelques citations.

'This Side of Paradise' Citations Du Livre 1

"Elle avait déjà été catholique, mais ayant découvert que les prêtres étaient infiniment plus attentifs lorsqu'elle était en train de perdre ou de retrouver la foi en Mother Church, elle a maintenu une attitude enchantée et hésitante." Livre 1, Ch 1

"Ils se sont glissés vivement dans une intimité dont ils ne se sont jamais remis." Livre 1, Ch 1

"Il voulait l'embrasser, l'embrasser beaucoup, car alors il savait qu'il pourrait partir le matin sans se soucier. Au contraire, s'il ne l'embrassait pas, cela l'inquiéterait ... Cela gênerait vaguement son idée Il n’était pas digne de se classer deuxième, plaidant, avec un guerrier pâteux comme Isabelle. " Livre 1, ch. 3

"Ne te laisse pas sentir sans valeur; souvent dans la vie tu seras vraiment pire quand tu sembles penser le meilleur de toi-même; et ne craignez pas de perdre votre" personnalité ", comme vous persistez à l'appeler; à quinze ans Si vous aviez le rayonnement du matin, à 20 ans, vous commencerez à ressentir le brillant mélancolique de la lune, et quand vous aurez mon âge, vous perdrez, comme moi, la chaleur dorée de Genial à 16 heures. " Livre 1, ch. 3

"Ne marchez jamais près du lit; pour un fantôme, votre cheville est votre partie la plus vulnérable - une fois au lit, vous êtes en sécurité; il peut rester dans le lit toute la nuit, mais vous êtes en sécurité à la lumière du jour. avez des doutes tirez la couverture sur votre tête. " Livre 1, ch. 4

"Cela n'a rien à voir avec la volonté; c'est un mot fou et inutile, de toute façon; vous manquez de jugement - le jugement vous permet de décider immédiatement quand vous savez que votre imagination vous transformera en faux, à une demi-chance." Livre 1, ch. 4

"La vie était un fouillis… un match de football avec tout le monde hors-jeu et l'arbitre s'est débarrassé de tous ceux qui prétendent que l'arbitre aurait été de son côté…" Livre 1, ch. 5

Citations du livre 2

"Toute vie était transmise en termes d'amour, toute expérience, tout désir, toute ambition, étaient anéantis - leur sens de l'humour se glissait dans des recoins pour dormir; leurs histoires d'amour précédentes semblaient légèrement risibles et à peine regrettées." Livre 2, Ch 1

"J'ai vos intérêts à cœur quand je vous dis de ne pas faire un pas, vous passerez vos journées à regretter. Ce n'est pas comme si votre père pouvait vous aider. Les choses ont été difficiles pour lui ces derniers temps et c'est un vieil homme. Vous ' d dépendre absolument d’un rêveur, d’un gentil garçon bien né, mais d’un rêveur simplement intelligent. (Elle implique que cette qualité en soi est plutôt vicieuse.) "Livre 2, Ch 1

"Les gens essaient si difficilement de croire en leurs dirigeants maintenant, pitoyablement difficiles. Mais nous avons à peine un réformateur populaire, un politicien, un soldat, un écrivain ou un philosophe - un Roosevelt, un Tolstoi, un Bois, un Shaw, un Nietzsche, Des courants de critiques le lavent. Monseigneur, aucun homme ne peut se faire remarquer ces jours-ci. C'est le chemin le plus sûr qui mène à l'obscurité. Les gens en ont assez d'entendre le même nom encore et encore. " Livre 2, Ch 2

"J'ai regretté ma jeunesse perdue quand je n'ai envie que du plaisir de la perdre. La jeunesse est comme avoir une grande assiette de bonbons. Les sentimentalistes pensent qu'ils veulent être dans l'état pur et simple dans lequel ils étaient avant de manger les bonbons. Ils ne le font pas." Ils veulent juste avoir le plaisir de tout manger à nouveau. La matrone ne veut pas répéter sa jeunesse - elle veut répéter sa lune de miel. Je ne veux pas répéter mon innocence. Je veux le plaisir de la perdre à nouveau " Livre 2, Ch 5

"Le progrès était un labyrinthe… des gens plongeant à l'aveuglette puis se précipitant férocement en criant qu'ils l'avaient retrouvé… le roi invisible - l'élan vital - le principe de l'évolution… écrivant un livre, commençant une guerre, fondant une école…" Livre 2, ch. 5

"Il a trouvé quelque chose qu'il voulait, qu'il avait toujours voulu et qu'il voudrait toujours - ne pas être admiré, comme il l'avait craint; ne pas être aimé, comme il se l'avait fait croire; mais être nécessaire aux autres, être indispensable ..." Livre 2, ch. 5

"La vie s'est ouverte dans l'un de ses éclats de rayonnement incroyables et Amory a soudainement et définitivement rejeté un vieil épigramme qui jouait avec insouciance dans son esprit:" Très peu de choses importent et rien ne compte beaucoup. " 5

"La vie moderne… ne change plus d'un siècle à l'autre, mais d'année en année, dix fois plus vite que jamais auparavant: démultiplication démographique, unification plus étroite des civilisations, interdépendance économique, questions raciales, et nous traînons. Mon idée est que nous devons aller beaucoup plus vite. " Livre 2, ch. 5

"Je suis agité. Toute ma génération est agité. J'en ai marre d'un système où l'homme le plus riche obtient la plus belle fille s'il le veut, où l'artiste sans revenu doit vendre ses talents à un fabricant de boutons. Même si je n'avais aucun talent, je ne me contenterais pas de travailler pendant dix ans, condamné soit au célibat, soit à une indulgence furtive, pour donner une automobile au fils d'un homme. " Livre 2, ch. 5

"C’était un rêve sans fin: l’esprit du passé ruminait une nouvelle génération, la jeunesse choisie du monde confus et sans chagrin, toujours nourrie de façon romantique des erreurs et des rêves à demi oubliés d’hommes et de poètes décédés. nouvelle génération, criant les vieux cris, apprenant les vieilles croyances, à travers une rêverie de longs jours et nuits, destinée à sortir enfin dans cette sale tourmente grise pour suivre amour et fierté, une nouvelle génération dédiée plus que la dernière à la peur de la pauvreté et le culte du succès; grandi pour retrouver tous les dieux morts, toutes les guerres, toutes les croyances en l'homme ébranlées… "Livre 2, ch. 5



Commentaires:

  1. Zolozragore

    Je m'excuse d'interférer ... Je peux trouver mon chemin autour de cette question. Entrez nous discuterons. Écrivez ici ou en MP.

  2. Dagul

    Parfois, il y a des choses et c'est pire

  3. Juan

    Je considère que vous n'avez pas raison. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  4. Vuran

    Je comprends cette question. Nous pouvons examiner.

  5. Akiktilar

    Sujet incomparable, j'aime ça))))

  6. Culum

    Si j'étais toi, je ne ferais pas ça.



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos